Référentiel national de bonnes pratiques cliniques du Comité de Cancérologie de l’AFU (CCAFU) 2016-2018 : Méthodologie

19 novembre 2016

Mots clés : Référentiel, Recommandation pour la pratique clinique, ADAPTE, Niveaux de preuve, Clinical practice guidelines (CPG), Updating process, Levels of evidence
Auteurs : E. Bey, O. Gaget, J. Jund, C. Overs, O. Skowron
Référence : Prog Urol, 2016, 16, 27, S3, suppl. S1

Cet article décrit la méthodologie d’actualisation du référentiel national de bonne pratique clinique du comité de cancérologie de l’AFU dont la dernière version était parue en 2013, sur la prise en charge des cancers de l’appareil urinaire de l’homme et de la femme et des cancers de l’appareil génital de l’homme. Ce projet fait suite à un processus de veille scientifique systématique dont l’objectif était d’identifier les recommandations obsolètes et devant être mises à jour. Deux méthodes de recommandations de bonne pratique ont été employées : la méthode RPC qui s’appuie à la fois sur une revue systématique et sur le jugement argumenté des experts ainsi que la méthode ADAPTE lorsque des recommandations de bonne qualité sont identifiées. Une recherche sur Medline® de la littérature publiée depuis 2013 et sur les sites EBM a été conduite, puis complétée par une analyse critique des études sélectionnées, la rédaction de conclusions et des recommandations accompagnées de leur niveau de preuve et du jugement argumenté des membres de chacun des sous-comités du CCAFU constituant un groupe de travail multidisciplinaire (urologues, oncologues, radiologues, pathologistes,…). Le document a été ensuite relu par un comité indépendant ; les commentaires ont été colligés dans le document final. Ces recommandations actualisées seront soumises à une procédure de labellisation par l’INCa après une évaluation nationale selon la grille AGREE-II. Elles feront aussi l’objet d’une démarche d’implémentation, d’une étude d’impact (suivi adhésion via des indicateurs et critères d’évaluation partagés) et d’un processus de veille qui déclencheront une actualisation d’ici 1 à 3 ans.

© 2016 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.