Que faut-il attendre de la ligature de la veine dorsale profonde du pénis dans le traitement de l'impuissance d'origine caverno-veineuse? A propos d'une série de vingt et un cas.

16 juillet 2001

Mots clés : andrologie, traitement des dysérections, ligature des veines péniennes
Auteurs : Villez JP, Sibert L, Guérin JG, Grise P
Référence : Prog Urol, 1992, 2, 645-649
21 patients souffrant d'impuissance d'origine veineuse ont été traités par ligature de la veine dorsale du pénis. A 8 mois, 71% des patients sont améliorés, à 25 mois ils ne sont plus que 53%. Cependant cette intervention simple peut être proposée à titre palliatif aux patients sélectionnés par cavernométrie en association avec d'autres thérapeutiques médicales.