Qualité de vie des patients après prostatectomie totale : résultats de l’étude ANDROCAN

25 novembre 2019

Auteurs : M. Rouanne, Y. Neuzillet, J. Dreyfus, J. Raynaud, M. Schenider, M. Roupret, S. Drouin, M. Galiano, X. Cathelineau, T. Lebret, H. Botto
Référence : Prog Urol, 2019, 13, 29, 659
Objectifs

L’impact des traitements du cancer de la prostate localisé sur la qualité de vie globale des patients est peu évalué. Nous avons étudié la qualité de vie des patients avant et un an après prostatectomie totale.

Méthodes

Nous reportons les résultats de l’étude prospective multicentrique ANDROCAN évaluant la qualité de vie des patients avant et un an après prostatectomie totale. Le questionnaire standardisé Aging Male's Symptoms Scale (AMS) mesurait la qualité de vie somatique, psychologique et sexuelle à l’aide de 3 sous-scores et un score global.

Résultats

Mille cent quatre-vingt-dix-sept sur 1347 (89 %) patients inclus dans l’étude ANDROCAN ont accepté de répondre aux questionnaires AMS avant prostatectomie totale. À un an postopératoire, 701 (59 %) patients ont été évalués. L’âge moyen des patients étaient de 63,9 ans (63,6–64,3). Le score global moyen AMS augmentait de 31,8 (31,1–32,5 IC95 %) à 35,9 (35,1–36,7 IC95 %) à un an postopératoire, traduisant une altération significative de la qualité de vie globale (p <0,0001). Par comparaison, le score global moyen AMS de la population générale était de 30,2. On observait également une altération significative de la qualité de vie psychologique (p <0,04) et sexuelle (p <0,00001). Aucun impact sur la qualité de vie somatique n’était mis en évidence (p =0,06). La circonférence abdominale et l’hypertension artérielle préopératoires étaient significativement associées à une altération de la qualité de vie.

Conclusion

La qualité de vie est un sujet d’intérêt pour la majorité des patients pris en charge pour un cancer de la prostate localisé. Une altération significative de la qualité de vie globale, sexuelle et psychologique était observée un an après prostatectomie totale. Les patients ayant un syndrome métabolique avaient un risque plus élevé d’altération de la qualité de vie.




 




Déclaration de liens d'intérêts


Bourse de mobilité Association française des urologues en formation.


Bourse de mobilité université de Lille.






© 2019 
Publié par Elsevier Masson SAS.