A propos de deux cas de fistule artério-urétérale.

01 décembre 2001

Mots clés : Fistule urétéro-artérielle, cathétérisme urétéral, hématurie
Auteurs : DEMAILLY M, GASTAUD O, HAKAMI F, PETIT J
Référence : Prog Urol, 2001, 11, 528-533
Les fistules urétéro-artérielles sont des complications exceptionnelles : une quarantaine de cas ont été rapportés dans la littérature.
Nous rapportons deux nouvelles observations de fistule entre l'artère iliaque commune et l'uretère. L'une sur une intubation urétérale prolongée, après radiothérapie et chirurgie pelvienne pour un cancer utérin, l'autre après une allogreffe aorto-bifémorale.
Ces fistules surviennent en général sur un terrain particulier, associant plusieurs facteurs étiologiques. L'hématurie souvent massive et intermittente, domine le tableau clinique. Les examens les plus utiles au diagnostic sont l'urétéropyélographie rétrograde (UPR) et l'artériographie.
Les possibilités thérapeutiques proposées (néphrectomie, pontage vasculaire et même embolisation) dépendent de l'urgence de la situation et intéressent à la fois les appareils urinaire et vasculaire.
Le pronostic dépend de la précocité du diagnostic. Mais des mesures préventives peuvent être envisagées pour diminuer le risque d'apparition de ces fistules chez les patients à risques.