Prévalence et impact pronostique des cancers de prostate sur pièce de cysto-prostatectomie : résultats préliminaires d'une étude multicentrique française

25 novembre 2012

Auteurs : G. Pignot, L. Salomon, Y. Neuzillet, A. Masson-Leconte, P. Lunardi, P. Rischmann, C. Legoux, M. Zerbib, C. Lebacle, J.-J. Patard, E. Lacarriere, C. Champy, M. Roupret, E. Comperat, B. Molimard, A. Houlgatte, P. Gres, J.-F. Hetet, P. Colls, M. Soulie, C. Pfister
Référence : Prog Urol, 2012, 13, 22, 763




 

Objectifs.– Le but de cette étude était d’évaluer la fréquence précise, les caractéristiques anatomo-pathologiques et l’impact sur la survie des cancers de prostate de découverte fortuite sur pièce de cysto-prostatectomie.


Méthodes.– Il s’agit d’une étude rétrospective multicentrique française réalisée dans dix centres à partir de 2462 pièces de cysto-prostatectomies (CPT). Les données anatomopathologiques et de suivi ont été collectées dans une base de données et analysées avec le logiciel SEM.


Résultat.– Parmi les 2462 pièces de CPT, 475 cas de cancers de prostate ont été recensés (19,3 %). L’âge médian des patients étaient de 70,0 [41,5–91,3] ans. La répartition des stades concernant les cancers de prostate était : pT2=87,4 %, pT3a=7,4 %, pT3b=2,1 % et pT4=2,1 %. Quatre patients (0,8 %) avaient une atteinte ganglionnaire d’origine prostatique (N1). Le score de Gleason était : <6 dans 14,7 %, égal à 6 dans 57,7 %, égal à 7(3+4) dans 17,1 % ou 7 (4+3) dans 4,6 %, et>7 dans 5,3 % des cas. Pour 26 patients (5,5 %), les marges chirurgicales étaient positives au niveau prostatique. Au terme d’un suivi moyen de 29,9 (1–375) mois, 140 patients ont eu une récidive de leur tumeur vésicale et seuls quatre patients ont eu une récidive biologique de leur cancer de prostate (définie par une élévation du PSA postopératoire>0,2ng/mL), après un délai moyen de 7,6 mois. Les survies sans récidive et globale chez les patients ayant un cancer de prostate de découverte fortuite sur pièce de CPT ne différaient pas significativement par rapport aux patients n’ayant pas de cancer de prostate.


Conclusion.– Les cancers de prostate de découverte fortuite sur pièce de CPT ont une prévalence estimée à près de 20 %, avec un stade localement avancé dans 11,6 %. Néanmoins, il n’y a pas d’impact significatif sur le pronostic, celui-ci étant surtout dépendant de l’atteinte vésicale.




Haut de page



© 2012 
Publié par Elsevier Masson SAS.