Place de la chimiothérapie dans le traitement des tumeurs infiltrantes de la vessie

16 juillet 2001

Mots clés : Vessie, tumeur urothéliale infiltrante, Chimiotherapie
Auteurs : Pariente JL, Theodore C, Davin JL., Rischmann P, Chopin D
Référence : Prog Urol, 1999, 9, 219-224
Les tumeurs urothéliales de la vessie sont chimio-sensibles. L'indication d'une chimiothérapie se justifie devant un cancer de vessie métastatique. Le protocole M-VAC reste le traitement de référence. L'efficacité de ce protocole est évaluée à environ 18% en termes de réponses complètes avec 20% de ces patients répondeurs présentant une survie à long terme. Des nouvelles combinaisons comportant des drogues comme l'Ifosfamide, le Nitrate de Gallium, le Paclitaxel ou la Gemcitabine offrent des perspectives prometteuses. Actuellement, le traitement néo-adjuvant et le traitement adjuvant ne peuvent être considérés comme un standard.