Peut-on vraiment être rassuré par une IRM prostatique non suspecte ? Résultats des biopsies réalisées avec cartographie

25 novembre 2019

Auteurs : G. Fiard, J. Lefrancq, J.J. Rambeaud, J. Descotes, J.A. Long
Référence : Prog Urol, 2019, 13, 29, 665-666
Objectifs

Plusieurs études multicentriques récentes soutiennent le fait de ne pas réaliser de biopsies prostatiques en présence d’une IRM non suspecte. Cela suppose de connaître et valider au préalable les performances diagnostiques des IRM réalisées dans chaque centre. L’objectif de cette étude était de rapporter les Résultats des biopsies réalisées avec cartographie chez des patients dont l’IRM prostatique était considérée comme non suspecte.

Méthodes

Entre novembre 2011 et mai 2019, 545 patients ayant eu une IRM pré-biopsie ont été pris en charge pour des biopsies prostatiques avec cartographie des biopsies à l’aide d’un échographe 3D, et biopsies ciblées avec fusion d’images échographie/IRM (Koelis, France). Parmi ceux-ci, 47 patients avaient une IRM considérée comme non suspecte (score PIRADS V2 1, score de Gleason>3+3) étaient retenus comme cliniquement significatifs (CS). Les Résultats sont présentés sous forme de médianes (Q1–Q3).

Résultats

L’âge médian était de 63 ans (59–67), le taux de PSA de 7ng/mL (5,1–8,8), le volume prostatique de 53 cm3 (40–65). Le toucher rectal était normal chez 35 patients (74 %). Le taux de détection de tout cancer sur l’ensemble de la cohorte était de 58 %.

Parmi les 47 patients dont l’IRM était jugée non suspecte, les biopsies avec cartographie se sont avérées négatives chez 33 patients (70 %). Un adénocarcinome prostatique a été mis en évidence chez 14 patients (30 %), cliniquement significatif pour 3 patients (6 %) (Fig. 1). Avec un suivi médian de 54 mois, aucun patient traité par prostatectomie ou curiethérapie n’a présenté de récidive biochimique. Cinq patients en surveillance active et deux autres patients dont les biopsies étaient négatives ont été rebiopsiés sans pathologie défavorable.

Conclusion

Les résultats de cette cohorte de patients biopsiés avec cartographie confirment la bonne valeur prédictive négative d’une IRM non suspecte (94 % considérant uniquement les cancers significatifs) dans notre centre. La limite principale de cette étude réside dans l’absence de considération des patients biopsiés de manière conventionnelle sans cartographie.




 




Fig. 1
Fig. 1. 





Déclaration de liens d'intérêts


Support financier non restrictif de la part de Abbvie pour payer l'étudiant qui a fait la collecte des données.






© 2019 
Publié par Elsevier Masson SAS.