Peut on préserver la coque prostatique au cours des cystectomies pour tumeur de vessie : étude de l'atteinte urétrale et prostatique sur les pièces de cystectomie

16 juillet 2001

Mots clés : Vessie, tumeur urothéliale infiltrante, Cystectomie radicale, Urèthre, prostate
Auteurs : Plante P, Lesourd A, Blanchet P, Castagnola C, Coloby P, Daffer N, Davin JL, Desgrandchamps F, Irani J, Marechal JM, Mottet N, Pariente JL
Référence : Prog Urol, 1998, 8, 47-50
BUTS : Evaluer la fréquence des lésions uréthrales et prostatiques des pièces de cystectomie pour tumeur de vessie.
MATERIEL ET METHODES : L'étude rétrospective anatomo-pathologique porte sur 260 pièces : cystectomies radicales faites dans 7 sites opératoires. La prostate et l'urèthre sont analysés sur 3 plans de coupe (1/3 supérieur, moyen, inférieur). L'apex est étudié séparément. L'envahissement urétral est reconnu sur la continuité tumorale ou sur la présence de CIS vésical.
RESULTATS : L'atteinte urétrale est fréquente (30,6% des cas) essentiellement par le fait de l'envahissement par contiguité (43/80). Le CIS est la 2ème association pathologique (44 CIS urètre/75 CIS vessie). L'adénocarcinome prostatique est présent dans 17,8% des cas avec pour 30% des lésions un score de Gleason > 6.
CONCLUSION : La fréquence élevée de l'atteinte uréthrale et prostatique n'invite pas à la conservation prostatique lors des cystectomies. L'étude sériée prospective doit définir des critères précis pour minimiser le risque d'une chirurgie conservatrice.