Persistance bilatérale du canal mésonéphrotique commun chez l'enfant. A propos d'un cas. Revue de la littérature.

16 juillet 2001

Mots clés : malformation génitale, voie séminale, déférent, ectopie
Auteurs : Merrot T, Alessandrini P
Référence : Prog Urol, 1996, 6, 582-586
Nous rapportons un cas de persistance bilatérale du canal mésonéphrotique commun chez l'enfant. C'est une erreur d'implantation déférentielle à la partie distale du canal de Wolff. Cette anomalie est rarissime (6 cas sont colligés dans la littérature mondiale). Le diagnostic est le plus souvent fortuit au cours d'une laparotomie ou sur une cystographie rétrograde (reflux vésico-urétéral et vésico-déférentiel). Son traitement est simple : la ligature déférentielle bilatérale compte tenu du contexte polymalformatif qui évite les infections génitales ascendantes (prostatite, épididymite, abcès testiculaire). Un seul cas a été rapporté chez l'adulte, révélé par une complication septique. Ce diagnostic doit être évoqué lors d'une infection uro-génitale atypique chez un sujet porteur d'autres anomalies congénitales.