Performance de la biopsie endoscopique d'une tumeur de la voie excrétrice supérieure pour la détermination du stade et du grade

25 novembre 2012

Auteurs : A. Arvin-berod, G. Fiard, D. Pasquier, M. Decaussin-Petrucci, N. Arnouil, C. Thuillier, B. Boillot, N. Terrier, J.-L. Descotes, P. Paparel, J.-J. Rambeaud, A. Ruffion, J.-A. Long
Référence : Prog Urol, 2012, 13, 22, 754




 

Objectifs.– Les développements de l’urétéroscopie souple et du traitement conservateur des tumeurs de la voie excrétrice urinaire supérieure (TVEUS) font réaliser de plus en plus d’urétéroscopies diagnostiques. Les biopsies endoscopiques permettent de confirmer le diagnostic et de juger de l’agressivité de la lésion. L’objectif de cette étude est de déterminer leur performance dans la détermination du stade et du grade tumoral.


Méthodes.– Entre janvier 2000 et décembre 2010, 66 patients ayant bénéficié d’une biopsie endoscopique dont 41 ayant eu une biopsie interprétable puis une chirurgie d’exérèse (néphro-urétérectomie ou urétérectomie segmentaire) ont été analysés. Les comptes rendus histologiques de la biopsie et de la pièce opératoire ont été confrontés rétrospectivement afin d’évaluer les résultats de la biopsie dans la détermination du stade et du grade lésionnels.


Résultat.– La biopsie n’a pas été concluante pour 11 patients (26,8 %) de la cohorte.


Le stade tumoral était significativement différent entre biopsie endoscopique et la pièce (p <0,001) et aucune des 14 lésions infiltrantes (3pT2) sur l’examen pathologique final n’a a été détecté par la biopsie. Le grade était significativement différent entre la biopsie endoscopique et le pièce d’exérèse (p =0,02) avec une sous-estimation des tumeurs de grade élevé (31,7 % contre 73,2 % des tumeurs de grade 3 diagnostiquées par la biopsie et l’examen final pathologique, respectivement) Le grade, le stade et les deux caractéristiques tumorales étaient correctes à la biopsie par rapport à la pièce de résection chirurgicale pour 19 (46,3 %), 11 (24,8 %) et cinq (12,2 %) patients, respectivement.


Conclusion.– Les résultats de la biopsie endoscopique sont peu fiables dans la détermination des caractéristiques tumorales. Une attention particulière doit être portée avant de poser une indication de traitement conservateur sur ces seules données.




Haut de page



© 2012 
Publié par Elsevier Masson SAS.