PAX6 est un modulateur de l’activité transcriptionnelle du récepteur aux androgènes dans le cancer de prostate

25 novembre 2015

Auteurs : S. Lagabrielle, S. Janssen, M. Elchebly, F. Bladou, A. Spatz, L. Van Kempen
Référence : Prog Urol, 2015, 13, 25, 735
Objectifs

Le récepteur aux androgènes (RA) module l’expression de ses gènes cibles en se liant aux éléments de réponse aux androgènes (ERA). La liaison du RA sur ses ERA pourrait être empêchée par Paired-Box6 (PAX6), un facteur suppresseur de tumeur. Notre objectif est d’étudier l’interaction entre PAX6, le RA et les ERA sur le promoteur du gène du PSA, conduisant à inhiber la transcription du PSA.

Méthodes

Nous avons utilisé les techniques de RT-PCR et Western Blot pour évaluer l’expression de PAX6, du RA et du PSA dans les lignées cellulaires LnCaP, DuCaP et PC3. L’expression de PAX6 a été modulée par un Lentivirus et nous avons évalué les effets induits sur la transcription et la traduction de ces gènes. L’interaction de PAX6 et du RA avec les ERA sur le promoteur du PSA a été étudiée par immunoprécipitation de la chromatine.

Résultats

Nos résultats préliminaires indiquent qu’une surexpression de PAX6 inhibe l’expression du PSA aux niveaux nucléique et protéique. L’expression du RA n’était pas significativement inhibée suggérant que PAX6 modifie l’interaction du RA avec ses séquences cibles et diminue ainsi l’activation de la transcription du PSA. L’hypothèse que PAX6 inhibe la transcription du PSA de façon directe en se fixant au RA, ou indirectement par compétition sur les sites ERA est en cours d’étude.

Conclusion

Ces premières données suggèrent que PAX6 est une nouvelle cible thérapeutique potentielle dans le cancer avancé de la prostate car il pourrait inhiber l’expression du gène du PSA et moduler le volume tumoral en réprimant l’activité du RA.




 




Déclaration d'intérêts


Les auteurs n'ont pas transmis de déclaration de conflits d'intérêts.






© 2015 
Publié par Elsevier Masson SAS.