Onco-TESE et cancer du testicule

12 avril 2021

Auteurs : A. Giwerc, A. Chebbi, H. Dupuis, H. Chiavelli, J.-N. Cornu, C. Pfister, A. Safsaf, N. Rives, L. Sibert
Référence : Prog Urol, 2021, 5, 31, 293-302
Introduction

La préservation de la fertilité est indispensable avant tout traitement du cancer. En cas d’échec à la conservation de spermatozoïdes éjaculés, un prélèvement chirurgical de tissu testiculaire est possible dans le cadre d’une Onco-TESE (Oncological Testicular Sperm Extraction) afin d’isoler des spermatozoïdes. Nous rapportons notre expérience d’Onco-TESE chez les patients atteints d’un cancer du testicule, au sein du CHU de Rouen.

Matériel

Étude rétrospective incluant l’ensemble des hommes pubères, prise en charge pour un cancer du testicule, uni ou bilatéral, avant tout traitement carcinologique, ayant bénéficié d’une Onco-TESE au CHU de Rouen. Le poids des fragments, la présence de spermatozoïdes ou de ses précurseurs ont été analysés. Une relecture histologique des pièces d’orchidectomies a été effectuée. Pour chaque prélèvement positif, des paillettes ont été conservées au CECOS.

Résultats

Vingt-quatres patients ont eu une Onco-TESE : 58,34 % altération sévère du spermogramme (ASS) et 41,36 % échec de recueil de sperme (ERS), entre 1996 et 2019. L’âge moyen était de 26,6 (±5,29) ans. Les durées moyennes de l’intervention et de séjour étaient respectivement de 71minutes (±30,7) et de 3,75jours (±2,83). Le taux de biopsies testiculaire (BT) positives était de 58,33 % de façon général et de 66,67 % en cas de BT sur testicule tumoral. Un patient a présenté une complication Clavien III. Le nombre moyen de paillettes conservées par patient était de 14,28 (±15,34) pour 7,14 % d’utilisation.

Conclusion

Nos résultats semblent confirmer que l’Onco-TESE est une solution efficace pour préserver la fertilité des hommes atteints de cancer du testicule en cas d’ASS ou d’ERS.

Niveau de preuve

III.




 




Introduction


Le cancer du testicule est une tumeur rare, avec 2,353 nouveaux cas en France en 2017. Le pic d'incidence se situe entre 30 et 34 ans [1] et représente 1 à 1,5 % des cancers de l'homme. Le traitement repose sur l'orchidectomie avec parfois la nécessité de réaliser un traitement adjuvant comme la chimiothérapie, un curage ganglionnaire rétropéritonéal ou encore l'exérèse de masses résiduelles rétropéritonéales. Ces traitements peuvent altérer de manière quantitative et/ou qualitative de la spermatogenèse, le fonctionnement du testicule ou encore la sexualité [2].


Avoir un enfant après un cancer est un élément important de la qualité de vie des patients guéris. C'est pourquoi la préservation de la fertilité fait partie intégrante du plan cancer 2014-2019. Actuellement, la technique de référence de préservation de la fertilité masculine en cas de cancer reste la cryoconservation de sperme éjaculé effectué dans les centres d'études et de conservation des Å“ufs et du sperme (CECOS) [3]. En cas d'échec au recueil de sperme (ERS) ou d'altération sévère du spermogramme (ASS), l'extraction chirurgicale de spermatozoïdes, appelée TESE (testicular sperm extraction) doit être envisagée en urgence pour ne pas retarder la prise en charge oncologique [4, 5]. Ce prélèvement de tissu testiculaire, appelé Onco-TESE (oncological testicular sperm extraction), a pour but de retrouver des spermatozoïdes qui seront congelés en vue d'ICSI (injection intra-cytoplasmique de spermatozoïde) une fois le patient guéri ou en rémission.


L'objectif de cette étude est de rapporter notre expérience d'Onco-TESE sur une période de plus de vingt ans au CHU de Rouen chez les hommes atteints de cancer du testicule.


Matériel et méthode


Il s'agit d'une étude de cohorte rétrospective monocentrique au sein des services d'AMP et d'urologie du CHU de Rouen constituée entre 1996 et 2019. L'ensemble des hommes pubères atteints d'un cancer du testicule, pris en charge dans notre centre et présentant un échec à la conservation de sperme éjaculé (ERS ou ASS) avant mise en route de tous traitements potentiellement gonadotoxiques ont été inclus. Les critères d'exclusion étaient les suivants :

patients pré-pubères ;
patients en rémissions ou guéris d'un cancer du testicule et ayant bénéficié d'une TESE en vue d'un projet parental ;
patients présentant une tumeur bénigne du testicule ;
Onco-TESE pour un cancer autre que testiculaire.


Après la consultation d'annonce, tous les patients ont été invités à réaliser 2 à 3 recueils de sperme, en urgence, au CECOS avant l'orchidectomie. En cas d'ERS (dysfonction érectile, altération de l'état générale, anéjaculation anorgasmique, refus) ou d'ASS (azoospermie, nécrozoospermie, oligo-asthéno-tératozoospermie sévère ou cryptozoospermie) la biopsie testiculaire était programmée en même temps que l'orchidectomie après avoir contacté l'urologue référent. Le reste du bilan d'extension était réalisé en externe.


Les biopsies testiculaires (BT) ont toutes été réalisées par le même chirurgien, au bloc opératoire, sous anesthésie générale, via un abord scrotal controlatéral sur le testicule sain en cas de cancer unilatéral, via un abord inguinal sur le testicule tumoral en cas de testicule unique ou de cancer bilatéral.


L'albuginée était ouverte de façon transversale au centre du testicule (ou à distance de la tumeur en cas de biopsie sur testicule tumoral) sur 1,5cm, entre deux vaisseaux et deux fragments tissulaires étaient prélevés puis envoyés respectivement au laboratoire d'anatomopathologie et de biologie de la reproduction (BDR).


Lors de l'analyse anatomopathologique, les caractéristiques suivantes ont été étudiées : poids du fragment, présence de spermatozoïdes et/ou de ses précurseurs, l'unique présence de cellules de Sertoli (Sertoli Cell-Only ou SCO) et taille de le tumeur testiculaire.


Une fois le prélèvement acheminé au laboratoire de BDR : le poids du fragment, la présence de cellules germinales, le pourcentage de spermatozoïdes mobiles avant congélation et après décongélation et la réalisation ou non d'un test de mobilité ont été analysés. Les spermatozoïdes isolés alors étaient mélangés à un milieu cryoprotecteur, conditionnés dans des paillettes, congelés avant stockage dans l'azote liquide.


L'ensemble des données oncologiques (date du diagnostic, type histologique du cancer testiculaire, stade de la maladie, traitement(s) envisagé(s) et leur(s) durée(s), date de rémission ou de décès), des antécédents génito-urinaires ainsi que les caractéristiques démographiques et familiales ont été recueillis à partir des dossiers médicaux. L'état de la spermatogenèse sur le testicule tumoral était comparé avec celui-ci du testicule sain lorsque celui-ci était disponible.


Tous les patients vivants ont été recontactés par téléphone et par courrier et invités à répondre à un questionnaire concernant la gestion des gestions de leur paillettes.


L'ensemble des données a été intégré dans un tableur informatique (Microsoft Excel®) permettant des réaliser les statistiques descriptives. Les données ont été exprimées en moyennes et déviations standards pour les variables quantitatives et en pourcentages pour les variables qualitatives.


Résultats


Les caractéristiques de la population étudiée sont résumées dans le Tableau 1. 24 patients atteints d'un cancer du testicule, dont l'âge moyen était de 26,62 (±5,29) ans, ont bénéficié d'une Onco-TESE, dans notre centre entre le 1er janvier 1996 et le 31 décembre 2019. Au moment de l'Onco-TESE, 10 patients (41,6 %) étaient en couple dont 3 d'entre eux avaient déjà au moins 1 enfant.


D'un point de vu oncologique : 54,17 % des patients présentaient une tumeur germinale séminomateuse (TGS) et 45,83 % une tumeur germinale non séminomateuse (TGNS). La maladie était nettement plus avancée dans le groupe TGNS : stade III dans 54,54 % des cas VS 23,08 % dans le groupe TGS. 3 patients (12,5 %) avaient un cancer testiculaire bilatéral synchrone : 2 TGS stade I et 1 TGNS stade III.


Les traitements oncologiques adjuvants envisagés étaient :

chimiothérapie (n =17) : BEP (bléomycine, étoposide et cisplatine), carboplatine avec ou sans étoposide ;
radiothérapie avec champs de diffusion testiculaire (n =2) ;
curage lombo-aortique (n =7).


Dans certains cas, ces traitements ont pu être combinés : tous les patients ayant eu un curage lombo-aortique ou une exérèse des masses résiduelles ont préalablement reçu de la chimiothérapie.


L'Onco-TESE a été proposée pour 58,34 % des patients en présence d'ASS et pour 41,66 % après ERS (Tableau 2). Le nombre moyen de recueils ou tentative de recueils de sperme avant l'orchidectomie par patient était de 2,29 (±0,85).


De manière plus générale, nos patients ont été répartis en trois groupes : le groupe ERS (10 patients), le groupe azoospermie (9 patients) et le groupe OAT/cryptozoospermie (5 patients) dont les principales caractéristiques carcinologiques sont résumées dans le Tableau 3.


Le taux de BT positives permettant la réalisation d'une conservation de spermatozoïdes était de 58,33 % (14 patients). Le nombre moyen de paillettes conservées par patient était de 14,28 (±15,34). En cas d'ERS, le taux de BT positives était de 70 % (7 patients sur 10) contre 50 % en cas d'ASS (7 patients sur 14) et de 80 % chez les patients présentant une OAT sévère/cryptozoospermie (4 patients sur 5) contre 33,3 % (3 patients sur 9) chez ceux présentant une azoospermie (Tableau 4).


Deux patients (8,33 %) ont eu une BT bilatérale : 1 patient avec une cancer du testicule bilatérale synchrone avec des testicules de petits volumes et 1 patient qui présentait une maladie d'emblée métastatique avec un « burned out testis ». La BT était positive dans les 2 cas et sur chaque testicule.


Six patients (25 %) ont eu une « BT impérative » sur le ou les testicules tumoraux : 3 pour testicule unique et 3 pour tumeurs bilatérales synchrones. 2 patients sur les 3 ayant un cancer du testicule bilatéral ont eu une BT sur un seul des deux testicules en raison d'un envahissement tumoral quasi-complet du 2e testicule. Quatre patients sur les 6 ont eu une BT positive (66,67 %) permettant une conservation de spermatozoïdes. Les deux patients présentant une BT négative avaient également une lésion occupant quasiment tout le volume testiculaire, avec la présence de SCO et/ou d'une fibrose accompagnée de tubes séminifères totalement hyalinisés.


Les 18 autres patients ont eu une BT sur le testicule non tumoral par un abord scrotal controlatéral. Les lames d'orchidectomies de ces patients ont pu être relues à postériori à la recherche de spermatozoïdes, ou de ses précurseurs, permettant de préciser, quand cela était possible, la distance tumeur/spermatozoïde. Le but étant uniquement d'observer l'existence de spermatozoïdes qui auraient théoriquement pu être prélevés et congelés au moment de l'Onco-TESE si nous avions décidé de biopsier le testicule tumoral. Des spermatozoïdes ont alors été retrouvé dans 50 % des cas (9 patients/18). 2 de ces 9 patients (22,2 %) avaient une BT négative sur le testicule sain. La distance moyenne entre le 1er spermatozoïde visible et la tumeur était de 23mm (±23mm). Sur les 9 autres patients (pas de spermatozoïdes à la relecture histologique) : 2 présentaient des spermatogonies et 7 présentaient soit un SCO soit une absence de tube séminifère au niveau du testicule tumoral.


Aucune complication peropératoire n'a été constatée. Un seul patient, a eu une complication classée Clavien III (fonte purulente du testicule biopsié) ayant conduit à réaliser une orchidectomie en urgence. Un autre a présenté une complication Clavien I (rétention aiguë d'urine). La durée moyenne de l'intervention était de 71minutes (±30,7min) et la durée moyenne de séjour était de 3,75jours (±2,83jours).


À ce jour, 3 patients (12,5 %) sont décédés des suites de leur maladie. Sur les 21 patients vivants suivis pour un cancer : 85,7 % sont en rémission. Le statut du suivi oncologique n'était pas disponible pour un patient perdu de vue.


Tous les patients ayant une BT positive ont été recontactés annuellement par le CECOS pour valider le maintien de la conservation, la destruction ou le don de leurs paillettes pour la recherche. Sur les 14 Onco-TESE positives : 11 (78,57 %) patients conservent des paillettes. Les paillettes des 3 (21,43 %) patients décédés ont été détruites conformément à la loi en vigueur. Aucun de nos patient n'a fait don de ses paillettes.


L'ensemble des données sur la fertilité des patients après traitement a été obtenu à l'aide de renseignements fournis lors des consultations. À ce jour, 9 patients sont en couple, 1 patient (7,14 %) a utilisé ses paillettes pour une ICSI, 3 patients ont eu des enfants à l'aide d'un don de spermatozoïdes.


Discussion


Nos résultats mettent en évidence l'acceptabilité et la faisabilité de l'Onco-TESE pour préserver la fertilité des hommes jeunes atteints de cancer du testicule en cas d'échec à la conservation de spermatozoïdes éjaculés. Même si notre étude comporte certaines limites : étude monocentrique et rétrospective effectuant uniquement de la TESE conventionnelle, il s'agit, à notre connaissance, de la série la plus importante rapportée sur ce sujet dans la littérature (∼1 à 14 patients) [6, 7, 8, 9, 10, 11, 12, 13, 14, 15, 16, 17, 18]. L'originalité de cette étude tient du fait d'avoir élargi les critères d'inclusion aux patients présentant un ERS : 70 % des patients de ce groupe ont eu des BT positives. Le taux de BT négatives en cas d'ERS peut s'expliquer par une maladie très avancée avec une tumeur classée pT1b N2Mx au minimum (2 TGS et 1 TGNS).


Notre taux d'inclusion de patients présentant un ERS est important, probablement liée au fait que le délai entre la 1re consultation et l'orchidectomie/TESE était en moyenne de 5,26jours (±2,79), ce qui laissait peu de temps pour effectuer les recueils de sperme, avec souvent 24h entre 2 prélèvements. L'annonce du diagnostic, l'opération programmée, le jeune âge des patients, la maladie parfois très évoluée (à l'origine d'altération de l'état général) et l'absence de prise de traitements pro-érectiles sont probablement à l'origine d'un grand nombre d'échecs au recueil de sperme par dysfonction érectile.


Par ailleurs, nous avons retrouvé qu'une seule étude qui a retenu l'ERS comme indication d'Onco-TESE : 13 ASS et 8 ERS [19].


Environ 60 % de nos patients ont bénéficié d'une Onco-TESE du fait d'ASS. Les données de la littérature mettent en évidence des altérations de la spermatogenèse au moment du diagnostic du cancer [10] d'origine multifactoriel : modification du métabolisme de base, dénutrition, sécrétion anormale des hormones de stress, diminution des taux de gonadotrophines hypophysaires, effet délétère de la tumeur testiculaire elle-même [20, 21, 22]. Les données sur la préservation de la fertilité permettent de dire que moins de 50 % des patients atteints de cancer du testicule ont un spermogramme normal [20], et 10 à 35 % présentent déjà une infertilité [3, 23]. Dans notre étude, la prévalence de l'azoospermie au moment du diagnostic du cancer était élevée, soit 37,5 % (9 patients), car notre population n'était pas représentative de l'ensemble des hommes consultants pour préservation de fertilité dans le cadre d'un cancer. Nous avons étudié uniquement des patients ayant une indication d'Onco-TESE en cas de cancer du testicule en cas d'ERS et d'ASS dont l'azoospermie.


En cas d'Onco-TESE négative, et ce indépendamment de l'indication : deux facteurs de risques, semblent se démarquer dans notre étude : l'exposition tabagique (50 %), l'azoospermie (60 %).


L'Onco-TESE sur testicule tumoral était réalisée qu'en cas de nécessité. Nous avons privilégié les BT sur testicule sain afin de maximiser le taux d'extraction de spermatozoïdes. Cependant, force est de constater que le taux de BT positives effectuée sur testicule tumoral était de 66,6 % contre 89,7 % dans la littérature (Tableau 5). L'étude de Schrader [6] qui est la plus comparable à la nôtre, retrouve un taux de BT positives, effectuées sur testicule sain, de l'ordre 43 % VS 55,55 % (10 patients sur 18) dans notre étude.


Après relecture des lames d'orchidectomies, nous avons retrouvé des spermatozoïdes proches de la tumeur dans 50 % des cas VS 40 à 60 % dans littérature [12, 24, 25]. Cependant, nous avons identifié, chez 2 patients, la présence de spermatozoïdes proches de la tumeur alors la BT et l'analyse anatomopathologique effectuées sur testicule sain étaient négatives, retrouvant plutôt des spermatides. Cette discordance s'explique par la différence histologique entre un spermatide et un spermatozoïde, qui se fait essentiellement sur la présence du flagelle, qui est difficile à caractériser en coloration HES (hémalun-éosine-safran) car il s'estompe avec le temps.


Notre durée médiane de séjour était importante (3jours ; min=1 ; max=14), du fait de l'inclusion de patients ayant nécessité de soins médicaux plus longs. Dès le début 2016, les durées d'hospitalisation ont été réduites, coïncidant avec l'avènement de la chirurgie ambulatoire. Parallèlement, la durée opératoire moyenne s'est vue augmentée du fait de nombreux autres gestes effectués, au cours de l'intervention, en lien avec la maladie. Un patient a présenté une complication Clavien III à type de fonte purulente du testicule biopsié. En effet la tumeur occupait tout le volume testiculaire, rendant impossible la BT sur le testicule tumoral. Ce patient a pu conserver 5 paillettes.


La réalisation de l'Onco-TESE n'a pas retardé la prise en charge du cancer puisque celle-ci a été effectuée en urgence et pendant l'orchidectomie, raison pour laquelle de nouvelles tentatives de recueil de sperme par électrostimulation, vibromassage ou prise de traitements pro-érectils, n'ont pas été réalisées.


Parmi les 14 patients ayant eu une Onco-TESE positive, 11 conservent encore des paillettes. Le taux d'utilisation est de 7,14 % avec 0 naissance obtenu pour moment. Deux grossesses spontanées ont été rapportées. Sur les études d'ONCO-TESE dans le cadre du cancer du testicule, référencées dans PubMed (Tableau 5) : le taux d'utilisation de paillettes est de 30,5 % pour 6 naissances. Ce chiffre est très élevé en raison du nombre important d'études de cas. Notre faible taux d'utilisation de paillettes s'explique par une population jeune, célibataire parfois, dont le désire de paternité n'est pas encore d'actualité.


Toutes les études intéressant la préservation de fertilité masculine s'accordent à dire que le taux d'utilisation des spermatozoïdes conservés est faible. En 2006, Griasole [26] retrouvait un taux de conservation de spermatozoïdes de 24 % chez les patients atteints de cancer du testicule avec moins de 10 % d'utilisation. Selon une étude prospective portant sur 186 patients, les raisons pour lesquelles les spermatozoïdes conservés sont peu utilisées sont : la survenue d'une grossesse spontanée (55 % des cas), la récupération d'un spermogramme satisfaisant (28 % des cas) et le décès du patient (18 % des cas) [27]. Un travail rétrospectif plus récent a étudié une série de 59 patients traités pour un cancer testiculaire, chez lesquels une conservation de spermatozoïdes éjaculés avait été effectuée avant traitement. Avec un recul de 4 ans en moyenne après guérison ou rémission, le taux d'utilisation des paillettes était évalué à 11,9 % et le taux de grossesses spontanées était de 22 % [28].


Conclusion


À notre connaissance, cette série de patients ayant bénéficié d'une Onco-TESE dans le cadre d'un cancer du testicule est la plus importante rapportée sur ce sujet. Nos résultats semblent confirmer que l'Onco-TESE couplée à la conservation des spermatozoïdes testiculaires est une procédure qui doit être mise à disposition pour préserver la fertilité des hommes jeunes atteints de cancer en cas d'ERS ou d'ASS. C'est une technique, dont la faisabilité en urgence est envisageable sans retarder la prise en charge du cancer, qui doit probablement être effectuée sur le testicule tumoral en priorité, avec contrôle peropératoire de la présence de spermatozoïde (au microscope) et en cas d'échec : envisager la BT sur le testicule sain.


Déclaration de liens d'intérêts


Les auteurs déclarent ne pas avoir de liens d'intérêts.




Tableau 1 - Antécédents et caractéristiques de la population étudiée.
  Nombre  Pourcentage 
Âge au moment de la BT (années) 
Âge médian  27   
Âge moyen  26,625   
Âge maximum  38   
Âge minimum  17   
Ethnie 
Européen  23  95,83 
Nord-africain  4,17 
Type de cancer du testicule 
Tumeur germinale séminomateuse  13  54,17 
Tumeur germinale non séminomateuse  11  45,83 
IMC (kg/m2
IMC médian  23,73   
IMC moyen  23,97   
IMC max  34,88   
IMC min  18,41   
Cryptorchidie 
Oui  29,17 
Unilatérale  71,43 
Bilatérale  28,57 
Non  17  70,83 
Hernie inguinale 
Oui  8,33 
Non  22  91,67 
Varicocèle 
Oui  0,00 
Non  24  100,00 
ATCD de torsion testiculaire 
Oui  4,17 
Non  23  95,83 
ATCD de chirurgie testiculaire 
Oui  33,33 
Non  16  66,67 
ATCD d'orchidectomie 
Oui  12,50 
Non  21  87,50 
ATCD de traumatisme OGE 
Oui  16,67 
Non  20  83,33 
ATCD d'infection génito-urinaire 
Oui  37,50 
Non  15  62,50 
Oreillons 
Oui 
Non  24  100 
Tabagisme actif 
Oui  11  45,83 
Non  13  54,17 
Cannabis 
Oui  20,83 
Non  19  79,17 
Alcool 
Oui  12,50 
Non  21  87,50 



Légende :
BT : biopsie testiculaire ; IMC : indice de masse corporelle ; OGE : organes génitaux externes.



Tableau 2 - Indication de l'Onco-TESE.
Anomalie du spermogramme, n (%) 
Échec au recueil de sperme, n (%) 
14 (58,34) 
10 (41,66) 
Azoospermie  OAT sévère  Cryptozoospermie  Anéjaculation anorgasmique  Dysfonction érectile  Altération de l'état général  Refus 
9 (64,28)  4 (28,58)  1 (7,14)  3 (30)  4 (40)  2 (20)  1 (10) 



Légende :
n : nombre de patients ; OAT : oligo-asthéno-tératozoospermie.



Tableau 3 - Caractéristiques oncologiques.
Cancer du testicule  Tumeur germinale séminomateuse (TGS), n (%)  Tumeur germinale non séminomateuse (TGNS), n (%) 
Paramètres     
  13 (54,17)  11 (45,83) 
Indication de L'Onco-TESE 
Échec au recueil de sperme  3 (23,08)  7 (63,64) 
Azoospermie  6 (46,15)  3 (27,27) 
OAT sévère/cryptozoospermie  4 (30,77)  1 (9,09) 
Stade de la maladie 
Stade I  7 (53,84)  1 (9,1) 
Stade II  3 (23,08)  4 (36,36) 
Stade III  3 (23,08)  6 (54,54) 
Caractéristique clinique 
Âge (moyenne±DS)  29,3 (±5,13)  23,45 (±3,20) 
Suivi oncologique 
Rémission  12 (92,30)  6 (54,55) 
Toujours en cours de traitement  0 (0)  3 (27,27) 
Décès  1 (7,70)  2 (18,18) 



Légende :
DS : déviation standard.



Tableau 4 - .
Caractéristiques  Cancer du testicule  Indication d'Onco-TESE  Onco-TESE                                     
    ERS  Causes d'ERS  ASS  Date  Côté tumoral  Côté de la BT  BT sur testicule tumoral  Résultats de la BT                         
Patients  Âge (années)  Histologie  Stade    Refus  Dysfonction érectile  Altération de l'état générale  Anéjaculation anorgasmique  Azoospermie  Nécrospermie  Cryptospermie  OAT sévère        Côté  Indication  Droit  Gauche  Total  Nombre total de paillettes 
1b  25b  TGSb  Ib  Nonb          Nonb  Nonb  Nonb  Ouib  10/07/2003b  Droitb  Gaucheb  Nonb      +b  +b  49b 
2b  24b  TGNSb  IIIb  Ouib  Nonb  Ouib  Nonb  Nonb          08/04/2004b  Droitb  Gaucheb  Nonb      +b  +b  8b 
3b  30b  TGSb  Ib  Nonb          Nonb  Nonb  Nonb  Ouib  07/05/2004b  Gaucheb  Droitb  Nonb    +b    +b  13b 
4b  22b  TGNSb  IIIb  Ouib  Nonb  Ouib  Nonb  Nonb          02/08/2004b  Bilatéraleb  Bilatéraleb  Ouib  Cancer bilatéralb  +b  +b  +b  14b 
5b  23b  TGNSb  IIIb  Ouib  Nonb  Nonb  Nonb  Ouib          30/11/2004b  Droitb  Droitb  Ouib  Testicule uniqueb    +b  +b  7b 
6b  27b  TGSb  IIb  Nonb          Ouib  Nonb  Nonb  Nonb  29/04/2005b  Droitb  Droitb  Ouib  Testicule uniqueb  +b    +b  5b 
7b  21b  TGNSb  IIIb  Ouib  Nonb  Nonb  Ouib  Nonb          05/12/2006b  Gaucheb  Bilatéraleb  Nonb    +b  +b  +b  48b 
8a  24a  TGNSa  IIa  Nona          Ouia  Nona  Nona  Nona  25/07/2007b  Droitb  Droitb  Ouib  Testicule uniqueb  -b    -b  0b 
9b  17b  TGSb  Ib  Nonb          Ouib  Nonb  Nonb  Nonb  29/04/2008b  Bilatéraleb  Gaucheb  Ouib  Cancer bilatéralb  NFb,c, tblfn0015  +b  +b  14b 
10b  25b  TGNSb  IIIb  Ouib  Nonb  Nonb  Nonb  Nonb          07/05/2008b  Droitb  Gaucheb  Nonb      +b  +b  4b 
11b  28b  TGSb  IIIb  Nonb          Ouib  Nonb  Nonb  Nonb  17/07/2009b  Droitb  Gaucheb  Nonb      +b  +b  7b 
12a  21a  TGNa Ia  Nona          Ouib  Nonb  Nonb  Nonb  18/08/2009b  Droitb  Gaucheb  Nonb      -b  -b  0b 
13a  38a  TGSa  IIIa  Ouia  Nonb  Ouib  Nonb  Nonb          11/02/2011b  Droitb  Gaucheb  Nonb      -b  -b  0b 
14a  29a  TGSa  Ia  Nona          Ouib  Nonb  Nonb  Nonb  15/03/2011b  Droitb  Gaucheb  Nonb      +b  -b  0b 
15b  35b  TGSb  Ib  Nonb          Nonb  Nonb  Nonb  Ouib  23/03/2012b  Gaucheb  Droitb  Nonb      +b  5b 
16b  33b  TGSb  IIIb  Ouib  Nonb  Ouib  Nonb  Nonb          24/01/2013b  Droitb  Gaucheb  Nonb      +b  +b  9b 
17a  27a  TGSa  Ia  Nona          Ouib  Nonb  Nonb  Nonb  02/08/2013b  Droitb  Gaucheb  Nonb      -b  -b  0b 
18b  20b  TGNSb  IIb  Ouib  Nonb  Nonb  Ouib  Nonb          28/10/2013b  Droitb  Gaucheb  Nonb      +b  +b  7b 
19a  29a  TGSa  Ia  Nona          Ouib  Nonb  Nonb  Nonb  02/08/2016b  Bilatéraleb  Gaucheb  Ouib  Cancer bilatéralb  NFb,c, tblfn0015  -b  -b  0b 
20b  28b  TGSb  Ib  Nonb          Nonb  Nonb  Nonb  Ouib  06/03/2017b  Gaucheb  Droitb  Nonb    +b    +b  10b 
21a  35a  TGSa  IIa  Ouia  Nonb  Nonb  Nonb  Ouib          31/07/2017b  Gaucheb  Droitb  Nonb    -b    -b  0b 
22a  29a  TGNSa  IIa  Nona          Nonb  Nonb  Ouib  Nonb  02/07/2018b  Droitb  Gaucheb  Nonb      -b  -b  0b 
23a  20a  TGNSa  IIIa  Nona          Ouib  Nonb  Nonb  Nonb  01/02/2019b  Droitb  Gaucheb  Nonb      -b  -b  0b 
24a  29a  TGNSa  IIa  Ouia  Nonb  Nonb  Nonb  Ouib          24/05/2019b  Droitb  Gaucheb  Nonb      -b  -b  0b 



Légende :
ERS : échec au recueil de sperme ; ASS : altération sévère du spermogramme ; OAT : oligo-asthéno-tératozoospermie ; TGN : tumeur germinale séminomateuse ; TGNS : tumeur germinale non séminomateuse ; BT : biopsie testiculaire ; NF : non fait.

[a] 
Onco-TESE positive (−).
[b] 
Onco-TESE négative (+).
[c] 
non faite car volume tumoral occupant l'ensemble du volume testiculaire.


Tableau 5 - Onco-TESE dans le cancer du testicule : comparaison avec les données de la littérature.
Auteurs  Type d'étude  Cancer  Patients (n Indication de l'Onco-TESE (n Type de TESE  BT positive(s) [n (%)]  Utilisation de paillettes (n Naissances vivantes [n (%)] 
Kuroda et al. (2018)  Rapport de cas  Cancer du testicule sur testicule unique  Azoospermie : 1  Micro-TESE sur testicule tumoral  1 (100 %) 
Carrasquillo et al. (2018)  Rapport de cas  Cancer du testicule bilatéral  Azoospermie : 1  Micro-TESE sur testicule tumoral  1 (100 %) 
Hamano et al. (2018)  Rapport de cas  Cancer du testicule sur testicule unique  Azoospermie : 1  TESE conventionnelle sur testicule tumoral  1 (100 %) 
Tsutsumi et al. (2017)  Rapport de cas  Cancer du testicule bilatéral  Azoospermie : 2  TESE conventionnelle sur testicule tumoral  2 (100 %) 
Luján et al. (2016)  Rapport de cas  Cancer du testicule bilatéral  Azoospermie : 1  TESE conventionnelle sur testicule tumoral  1 (100 %) 
Roque et al. (2015)  Rapport de cas  Cancer du testicule bilatéral  Azoospermie : 1  TESE conventionnelle sur testicule tumoral  1 (100 %) 
Haddad et al. (2014)  Rapport de cas  Cancer du testicule unilatéral  Azoospermie : 1  TESE conventionnelle sur testicule tumoral  1 (100 %) 
Amano et al. (2014)  Rapport de cas  Cancer du testicule unilatéral  Azoospermie : 1  Micro-TESE sur testicule sain  0 (0 %) 
Furuhashi et al. (2013)  Petite séries  Cancer du testicule unilatéral : 3

Cancer du testicule bilatéral : 3 
BT sur testicule tumoral :
Azoospermie : 2
Cryptozoospermie : 1
BT sur testicule sain :
Azoospermie : 2
OAT : 1 
TESE conventionnelle sur testicule tumoral  4 (66,6 %) 
Safsaf et al. (2011)  Rapport de cas  Cancer du testicule bilatéral  Azoospermie : 1  TESE conventionnelle sur testicule tumoral  1 (100 %) 
Descombes et al. (2008)  Petite séries  Cancer du testicule
Unilatéral 
Azoospermie : 2  TESE conventionnelle sur testicule tumoral  1 (50 %) 
Carmignani et al. (2007)  Rapport de cas  Cancer du testicule
Tumeur bénigne du testicule 
Azoospermie : 4  Micro TESE sur testicule tumoral  3 (75 %) 
Schrader et al. (2003)  Cohort rétrospective  Cancer du testicule  14  Azoospermie : 14  TESE conventionnelle sur testicule sain  6 (42,85 %) 
Revue de la littérature 14 articles  Rapports de cas : 10
Petites séries : 2
Cohorte rétrospective : 1 
  36  Azoospermie : 34
OAT/cryptozoospermie : 2
ERS : 0 
TESE conventionnelle : 29
Micro-TESE : 7

TESE sur testicule tumoral : 19
TESE sur testicule sain : 15 
23 (63,69 %)

17 (80,95 %)
6 (40,00 %) 
11 
Notre cohorte  Cohort rétrospective  Cancer du testicule unilatéral : 19
Cancer sur testicule unique : 3
Cancer du testicule bilatéral : 2 
24  Azoospermie : 9
OAT/Cryptozoospermie : 5
ERS : 10 
TESE conventionnelle : 24

TESE sur testicule tumoral : 6
TESE sur testicule sain : 18 
14 (58,33 %)

4 (66,67 %)
10 (55,55 %) 



Légende :
OAT : oligo-asthéno-tératozoospermie sévère ; ERS : échec au recueil de sperme.


Références



Murez T., Fléchon A., Savoie P.-H., Rocher L., Camparo P., Morel-Journel N., et al. Recommandations françaises du Comité de cancérologie de l'AFU-Actualisation 2018-2020 : tumeurs germinales du testicule Prog En Urol 2018 ;  28 : R149-R16610.1016/j.purol.2019.01.009
Meistrich M.L. Effects of chemotherapy and radiotherapy on spermatogenesis in humans Fertil Steril 2013 ;  100 : 1180-118610.1016/j.fertnstert.2013.08.010 [cross-ref]
Moody J.A., Ahmed K., Yap T., Minhas S., Shabbir M. Fertility managment in testicular cancer: the need to establish a standardized and evidence-based patient-centric pathway BJU Int 2018 ; 10.1111/bju.14455
Oktay K., Harvey B.E., Partridge A.H., Quinn G.P., Reinecke J., Taylor H.S., et al. Fertility preservation in patients with cancer: ASCO clinical practice guideline update J Clin Oncol 2018 ;  36 : 1994-200110.1200/JCO. 2018.78.1914 [cross-ref]
Halpern J.A., Hill R., Brannigan R.E. Guideline based approach to male fertility preservation Urol Oncol Semin Orig Investig 2020 ;  38 : 31-3510.1016/j.urolonc.2019.02.009 [cross-ref]
Schrader M., Müller M., Sofikitis N., Straub B., Krause H., Miller K. Onco-tese: testicular sperm extraction in azoospermic cancer patients before chemotherapy-new guidelines? Urology 2003 ;  61 : 421-425 [inter-ref]
Carmignani L., Gadda F., Gazzano G., Ragni G., Paffoni A., Rocco F., et al. Testicular sperm extraction in cancerous testicle in patients with azoospermia: a case report Hum Reprod Oxf Engl 2007 ;  22 : 1068-107210.1093/humrep/del468 [cross-ref]
Descombe L., Chauleur C., Gentil-Perret A., Aknin-Seifer I., Tostain J., Lévy R. Testicular sperm extraction in a single cancerous testicle in patients with azoospermia: a case report Fertil Steril 2008 ;  90 : 44310.1016/j.fertnstert.2007.07.1308[e1-4].
Safsaf A., Sibert L., Cleret J.-M., Perdrix A., Milazzo J.-P., Gobet F., et al. Concomitant unilateral and synchronous bilateral testis cancer in azoospermic dizygotic twins: differential management of fertility preservation Fertil Steril 2011 ;  95 : 243410.1016/j.fertnstert.2011.01.153[e11-13].
Furuhashi K., Ishikawa T., Hashimoto H., Yamada S., Ogata S., Mizusawa Y., et al. Onco-testicular sperm extraction: testicular sperm extraction in azoospermic and very severely oligozoospermic cancer patients Andrologia 2013 ;  45 : 107-11010.1111/j.1439-0272.2012.01319.x [cross-ref]
Amano T., Imao T., Takemae K. Male infertility and androgen replacement therapy for subjects with bilateral testicular tumors Reprod Med Biol 2014 ;  13 : 103-10610.1007/s12522-013-0171-z [cross-ref]
Haddad N., Al-Rabeeah K., Onerheim R., Zini A. Is ex vivo microdissection testicular sperm extraction indicated for infertile men undergoing radical orchiectomy for testicular cancer? Case report and literature review Fertil Steril 2014 ;  101 : 956-95910.1016/j.fertnstert.2013.12.052 [cross-ref]
Roque M., Sampaio M., Salles P.G., de O., Geber S. Onco-testicular sperm extraction: birth of a healthy baby after fertility preservation in synchronous bilateral testicular cancer and azoospermia Andrologia 2015 ;  47 : 482-48510.1111/and.12292 [cross-ref]
Luján S., Guzman-Ordaz D., Rogel R., Broseta E., Pellicer A., Boronat F. Onco-Tese: obtaining spermatozoa after radical orchiectomy for testicular tumour and azoospermia Actas Urol Esp 2016 ;  40 : 64-6710.1016/j.acuro.2015.06.009
Tsutsumi S., Kawahara T., Takeshima T., Chiba S., Uemura K., Otani M., et al. Onco-testicular sperm extraction (onco-TESE) for bilateral testicular tumors: two case reports J Med Case Reports 2017 ;  11 : 13910.1186/s13256-017-1303-6
Hamano I., Hatakeyama S., Nakamura R., Fukuhara R., Noro D., Seino H., et al. Onco-testicular sperm extraction (Onco-TESE) from a single testis with metachronous bilateral testicular cancer: a case report Basic Clin Androl 2018 ;  28 : 110.1186/s12610-018-0066-2
Carrasquillo R., Sávio L.F., Venkatramani V., Parekh D., Ramasamy R. Using microscope for onco-testicular sperm extraction for bilateral testis tumors Fertil Steril 2018 ;  109 : 74510.1016/j.fertnstert.2018.01.016 [cross-ref]
Kuroda S., Kondo T., Mori K., Yasuda K., Asai T., Sanjo H., et al. Successful onco-testicular sperm extraction from a testicular cancer patient with a single testis and azoospermia Clin Exp Reprod Med 2018 ;  45 : 44-4710.5653/cerm.2018.45.1.44 [cross-ref]
Berookhim B.M., Mulhall J.P. Outcomes of operative sperm retrieval strategies for fertility preservation among males scheduled to undergo cancer treatment Fertil Steril 2014 ;  101 : 805-81110.1016/j.fertnstert.2013.11.122 [cross-ref]
Rives N., Perdrix A., Hennebicq S., Saïas-Magnan J., Melin M.-C., Berthaut I., et al. The semen quality of 1158 men with testicular cancer at the time of cryopreservation: results of the French National CECOS Network J Androl 2012 ;  33 : 1394-140110.2164/jandrol.112.016592 [cross-ref]
Ragni G., Somigliana E., Restelli L., Salvi R., Arnoldi M., Paffoni A. Sperm banking and rate of assisted reproduction treatment: insights from a 15-year cryopreservation program for male cancer patients Cancer 2003 ;  97 : 1624-162910.1002/cncr.11229 [cross-ref]
Auger J., Sermondade N., Eustache F. Semen quality of 4480 young cancer and systemic disease patients: baseline data and clinical considerations Basic Clin Androl 2016 ;  26 : 310.1186/s12610-016-0031-x
Spermon J.R., Kiemeney L.A.L.M., Meuleman E.J.H., Ramos L., Wetzels A.M.M., Witjes J.A. Fertility in men with testicular germ cell tumors Fertil Steril 2003 ;  79 (Suppl 3) : 1543-154910.1016/s0015-0282(03)00335-2 [cross-ref]
Delouya G., Baazeem A., Boman J.M., Violette P., Saad F., Zini A. Identification of spermatozoa in archived testicular cancer specimens: implications for bench side sperm retrieval at orchiectomy Urology 2010 ;  75 : 1436-144010.1016/j.urology.2009.10.039 [inter-ref]
Shoshany O., Shtabholtz Y., Schreter E., Yakimov M., Pinkas H., Stein A., et al. Predictors of spermatogenesis in radical orchiectomy specimen and potential implications for patients with testicular cancer Fertil Steril 2016 ;  106 : 70-7410.1016/j.fertnstert.2016.03.012 [cross-ref]
Girasole C.R., Cookson M.S., Smith J.A., Ivey B.S., Roth B.J., Chang S.S. Sperm banking: use and outcomes in patients treated for testicular cancer BJU Int 2007 ;  99 : 33-3610.1111/j.1464-410X. 2006.06537.x [cross-ref]
Meseguer M., Molina N., García-Velasco J.A., Remohí J., Pellicer A., Garrido N. Sperm cryopreservation in oncological patients: a 14-year follow-up study Fertil Steril 2006 ;  85 : 640-64510.1016/j.fertnstert.2005.08.022 [cross-ref]
Molnár Z., Berta E., Benyó M., Póka R., Kassai Z., Flaskó T., et al. Fertility of testicular cancer patients after anticancer treatment--experience of 11 years Pharm 2014 ;  69 : 437-441






© 2020 
Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.