Obstruction urétérale par métastases rétropéritonéales du carcinome gastrique.

16 juillet 2001

Mots clés : obstruction de la voie urinaire supérieure, Métastase, rétro-péritoine
Auteurs : Böszörmentyi-Nagy G, Varga A, Turzo C
Référence : Prog Urol, 1995, 5, 965-967
Entre 1989 à 1993, 9 patients ont présenté une obstruction urétérale secondaire à l'extension rétropéritonéale d'un carcinome gastrique. Le premier symptôme de la maladie s'est présenté sous forme de douleurs lombaires et de dilatation des cavités découvertes par échographie. Malgré une imagerie avec scanner rétropéritonéal, le diagnostic dans trois cas n'a été établi qu'après l'autopsie. Les tumeurs rétropéritonéales étaient des métastases de tumeur gastrique le plus souvent de type adénocarcinome à cellules en bague à chaton. La survie des malades se limite à quelques mois en raison de la progression de la maladie. La dérivation palliative des urines est seule justifiée.