Morbidité du curage ganglionnaire étendu par chirurgie robot-assistée lors de la prostatectomie totale

25 novembre 2012

Auteurs : Q.-B. Phan, N. Koutlidis, C. Duperron, T. Castaings, E. Mourey, F. Michel, L. Cormier
Référence : Prog Urol, 2012, 13, 22, 745




 

Objectifs.– La morbidité du curage ganglionnaire étendu par procédure robot-assistée est peu étudiée. Nous avons évalué la morbidité du curage étendu par chirurgie robot-assistée pour les cancers prostatiques localisés d’Amico II ou III.


Méthodes.– Entre mai 2009 et avril 2012, 169 patients ont bénéficié d’une prostatectomie totale par chirurgie robot-assistée par un même chirurgien dont 53 avec un curage ganglionnaire étendu. Étaient notées dans notre base de données, les caractéristiques préopératoires (âge, BMI, PSA, volume prostatique (Vol.P) et score de d’Amico), peropératoires (temps opératoire, pertes sanguines et utilisation d’adjuvants hémostatiques) et postopératoires (nombre de ganglions, stade anatomopathologique, score de Gleason et principales complications).


Résultat.– Les caractéristiques des patients opérés depuis 2009 sont représentées dans le tableau ci-dessous.
Tableau 1 Caractéristiques des patients.Avec curageSans curagepn53 (31,4 %)116 (68,6 %)Âge (années)62,461,80,99PSA (ng/mL)9,66,7<0,0001Vol.P (mL)59,3356,820,42IMC (kg/m2)26,2327,030,13Stade d’AmicoII3736<0,0001III132Nombre de ganglions14,7N051 (96,2 %)N12 (3,8 %)pT≤pT2b3 (5,6 %)13 (11,2 %)0,06≥pT2c50 (94,4 %)103 (88,8 %)Gleason histologique≤3+33 (5,6 %)59 (50,9 %)<0,0001≥3+450 (94,4 %)57 (49,1 %)

Avec curage Sans curage p
n   53 (31,4 %)  116 (68,6 %)   
 
Âge (années)   62,4  61,8  0,99 
 
PSA (ng/mL)   9,6  6,7  <0,0001 
 
Vol.P (mL)   59,33  56,82  0,42 
 
IMC (kg/m 2 )   26,23  27,03  0,13 
 
Stade d’Amico        
II  37  36  <0,0001 
III  13   
 
Nombre de ganglions   14,7     
N0  51 (96,2 %)     
N1  2 (3,8 %)     
 
pT        
pT2b  3 (5,6 %)  13 (11,2 %)  0,06 
pT2c  50 (94,4 %)  103 (88,8 %)   
 
Gleason histologique  
3+3  3 (5,6 %)  59 (50,9 %)  <0,0001 
3+4  50 (94,4 %)  57 (49,1 %)   




Le nombre moyen de ganglion était de 14,7. Le temps opératoire moyen est significativement supérieur dans le groupe avec curage (298min vs 242min, p <0,001). Il n’y a pas de différence significative concernant les pertes sanguines (379mL vs 298mL, p =0,09), l’utilisation d’adjuvants hémostatiques (71,7 % vs 63,8 %, p =0,3) ou les complications chirurgicales (Tableau 2).
Tableau 2 Complications per- et postopératoires.Avec curageSans curagepTransfusion3 (5,66 %)3 (2,59 %)NSPlaie de gros vaisseaux1 (1,88 %)0NSHématome1 (1,88 %)2 (1,72 %)NSPlaie de séreuse digestive2 (3,77 %)0NSLymphocèle3 (5,66 %)1 (0,86 %)NSComplications thromboemboliques00NSNS : non-significatif.

Avec curage Sans curage p
Transfusion  3 (5,66 %)  3 (2,59 %)  NS 
 
Plaie de gros vaisseaux  1 (1,88 %)  NS 
 
Hématome  1 (1,88 %)  2 (1,72 %)  NS 
 
Plaie de séreuse digestive  2 (3,77 %)  NS 
 
Lymphocèle  3 (5,66 %)  1 (0,86 %)  NS 
 
Complications thromboemboliques  NS 



NS : non-significatif.


Conclusion.– Le curage ganglionnaire étendu robot-assité augmente le temps opératoire sans aggraver la morbidité de ce temps chirurgical. L’approche robotique ne doit donc pas modifier les recommandations carcinologiques et le principe du curage étendu.




  Avec curage  Sans curage  p  
n   53 (31,4 %)  116 (68,6 %)   
 
Âge (années)   62,4  61,8  0,99 
 
PSA (ng/mL)   9,6  6,7  <0,0001 
 
Vol.P (mL)   59,33  56,82  0,42 
 
IMC (kg/m 2 )   26,23  27,03  0,13 
 
Stade d’Amico        
II  37  36  <0,0001 
III  13   
 
Nombre de ganglions   14,7     
N0  51 (96,2 %)     
N1  2 (3,8 %)     
 
pT        
pT2b  3 (5,6 %)  13 (11,2 %)  0,06 
pT2c  50 (94,4 %)  103 (88,8 %)   
 
Gleason histologique  
3+3  3 (5,6 %)  59 (50,9 %)  <0,0001 
3+4  50 (94,4 %)  57 (49,1 %)   





  Avec curage  Sans curage  p  
Transfusion  3 (5,66 %)  3 (2,59 %)  NS 
 
Plaie de gros vaisseaux  1 (1,88 %)  NS 
 
Hématome  1 (1,88 %)  2 (1,72 %)  NS 
 
Plaie de séreuse digestive  2 (3,77 %)  NS 
 
Lymphocèle  3 (5,66 %)  1 (0,86 %)  NS 
 
Complications thromboemboliques  NS 



Légende :
NS : non-significatif.



Haut de page



© 2012 
Publié par Elsevier Masson SAS.