Morbidité de la résection endoscopique de la prostate : étude prospective à 3 mois

08 octobre 2001

Mots clés : prostate, HBP, résection transurétrale, Complications
Auteurs : FOURCADE RO, VALLANCIEN
Référence : Prog Urol, 2000, 10, 48-52
Objectif:La néovessie de Hautmann est une technique de remplacement de la vessie souvent proposée après cystectomie totale pour cancer de la vessie. Le but de cette étude prospective était d'évaluer la continence urinaire des patients après cette intervention, en s'appuyant sur des données cliniques et urodynamiques. Matériels et méthodes:L'étude fonctionnelle a porté sur 26 patients d'une série de 45 néovessies de Hautmann consécutives réalisées entre février 1994 et mai 1999. Ces 26 patients non sélectionnés (21 hommes et 5 femmes) d'âge moyen 56 ans (38-68) ont accepté le principe d'une évaluation fonctionnelle de la continence lors de visites à 1, 3, 6 et 12 mois post-opératoires comprenant un interrogatoire, une exploration urodynamique et une fibroscopie. Une seule patiente présentait une incontinence d'effort pré-opératoire. Le suivi moyen de ces 26 patients a été de 22 mois (10-60). Trois patients dont deux femmes sont décédés de l'évolution de leur néoplasie vésicale à 12, 20 et 32 mois post-opératoire. Résultats:L'examen urodynamique a montré une capacité maximum du réservoir iléal de 420 ml en moyenne (316-571), une pression maximale au remplissage de 15 cm d'eau (2-24) et une pression de clôture maximale de l'urètre de 49 cm d'eau (31-74). Avec les critères d'évaluation utilisés, les taux de continence jugée satisfaisante par les patients à 3, 6 et 12 mois ont été respectivement de 62%, 77%, 84,6% le jour et de 42%, 61,5%, 77% la nuit. Conclusion:La néovessie de Hautmann permet une continence urinaire satisfaisante diurne et nocturne dans plus de 75% des cas après 6 mois post-opératoires. La continence est un paramètre évolutif surtout dans la première année post-opératoire. La sélection de patients en bon état général et motivés pour la prise en charge de leur nouvelle situation urinaire reste un préalable indispensable pour obtenir un résultat fonctionnel de cet ordre.