Mise en place d'une endoprothèse urétrale.

16 juillet 2001

Mots clés : Urèthre, sténose, endoprothèse uréthrale
Auteurs : Ballanger P
Référence : Prog Urol, 1996, 6, 974-978
La mise en place d'une prothèse uréthrale doit répondre à des critères précis tant sur le plan technique qu'en ce qui concerne les indications si on veut obtenir le meilleur résultat possible. Tenant compte des propriétés de cette prothèse qui doit à terme s'épithélialiser complètement, il est important de bien définir sa longueur pour qu'elle repose en amont et en aval sur une muqueuse saine et de dilater la sténose pour permettre une expansion maximum de la prothèse. D'autre part, du fait de l'importance de la fibrose péri-uréthrale susceptible de progresser à travers la prothèse, cette solution est contre-indiquée en cas de sténose post-traumatique ou de récidive après uréthroplastie. En dehors de ces contre-indications, il s'agit d'un procédé rapide, élégant et efficace pour lequel les données actuelles de la littérature sont convaincantes.