Mise au point d'une machine permettant la perfusion et la conservation des reins de rat à -4°C.

16 juillet 2001

Mots clés : Transplantation rénale, prélèvement d'organe, conservation d'organe, expérimentation animale
Auteurs : Eschwege P, Godfrin Y, Conti M, Quillard J, Douguet D, Benoit G
Référence : Prog Urol, 1996, 6, 357-361
OBJECTIFS : Dans le but d'allonger la durée d'ischémie froide et d'améliorer la qualité des reins prélevés, nous avons conçu et réalisé une machine de perfusion rénale permettant le contrôle des paramètres de perfusion (température, pression, débit, résistances) pendant différentes phases d'un protocole de perfusion et de conservation des reins à -4°C.
ANIMAUX, MATERIELS ET METHODES : Vingt quatre reins de rats ont été prélevés et les effets de la perfusion et de la conservation à -4°C ont été étudiés à l'aide d'une machine de perfusion / conservation permettant l'apport contrôlé de butanediol-2,3 dans la solution Université du Wisconsin (UW). Les reins ont été conservés pendant 96 heures à -4°C et étudiés à l'aide de paramètres de perfusion (pression, résistance) et d'après leurs aspects histologiques.
RESULTATS : La machine permet de perfuser un cryoprotecteur de façon contrôlée et de conserver des reins à -4°C pendant 96 heures.
CONCLUSION : Chez l'animal, il est possible de conserver les reins à une température de -4°C pendant 96 heures, avec l'aide d'une solution vectrice (solution UW) et d'un agent cryoprotecteur (le butanediol-2,3). La perfusion et la conservation des organes dans ces conditions doit être effectuée par une machine assistée d'un ordinateur. Ceci permet de suivre et contrôler les différentes étapes de la phase de perfusion / conservation.