Microlithiases testiculaires et cryptorchidie : analyse échographique à distance de l'orchidopexie

03 novembre 2001

Mots clés : cryptorchidie, microlithiases testiculaires, échographie scrotale
Auteurs : NICOLAS F, DUBOIS R, LABOURE S, DODAT H, CANTERINO I, ROUVIERE O
Référence : Prog Urol, 2001, 11, 357-361
Buts:Evaluer l'aspect échographique testiculaire et la fréquence des microlithiases testiculaires dans une population de patients opérés il y a plusieurs années de cryptorchidie, afin de définir un groupe éventuellement à risque de cancer testiculaire. Matériel et méthodes:Il s'agit d'une étude rétrospective portant sur 202 patients, 63 d'entre eux ont eu une échographie avec un recul moyen de 9 ans 3 mois (7 ans 5 mois à 11 ans 7 mois). Résultats : 32% des testicules opérés sont hypotrophiques par rapport au côté qui a correctement migré ; leur volume moyen est de 9,42 ml contre 11 ml du coté non opéré.
14,3% des testicules abaissés ont un parenchyme échographiquement hétérogène dont 9,52% présentent des microlithiases. Conclusion:L'association entre microlithiases et cryptorchidie n'est pas une constatation fortuite. Outre la relative hypotrophie du testicule, l'échographie révèle dans notre étude que la présence de microlithiases n'est pas un fait rarissime. En raison du risque évolutif de ces microlithiases, une surveillance échographique annuelle s'impose.