Localisation primitive d'un lymphome malin non hodgkinien de la surrénale. A propos d'un cas. Revue de la littérature

16 juillet 2001

Mots clés : surrénale, tumeur rare
Auteurs : Tazi K, Achour Ak, Koutani A, Ibn Attya A, Hachimi M, Lakrissa A
Référence : Prog Urol, 1999, 9, 1102-1105
Le lymphome primitif de la surrénale représente une localisation exceptionnelle du lymphome malin non hodgkinien (LMNH). Moins de 50 cas ont été rapportés dans la littérature mondiale. A notre connaissance, nous rapportons le premier cas de découverte per-opératoire. Le diagnostic de lymphome primitif surrénalien peut être évoqué en cas d'atteinte bilatérale et d'insuffisance surrénalienne mais il n'existe aucun critère clinique et paraclinique spécifique. Les principaux diagnostics différentiels sont représentés par les métastases surrénaliennes et par les adénomes. La conduite à tenir est souvent celle d'un incidentalome. Le pronostic du LMNH primitif de la surrénale est réservé avec une survie moyenne de 15 mois. Un seul cas a été rapporté avec une survie à 8 ans chez un patient traité par radiothérapie adjuvante, le traitement de base étant la polychimiothérapie. Le traitement de notre patient a consisté en une surrénalectomie suivie d'une surveillance armée.