Lithotripsie par laser en salves : un nouveau mode de lithotripsie

25 novembre 2016

Auteurs : P. Kronenberg, O. Traxer
Référence : Prog Urol, 2016, 13, 26, 697-698
Objectifs

Un nouveau lithotripteur à laser mis sur le marché permet un nouveau mode de lithotripsie : la lithotripsie en salves. Chaque salve est constituée de trois impulsions laser indépendantes qui ont, chacune une longueur d’impulsion de plus en plus grande. Les auteurs ont décidé d’évaluer ce nouveau mode de lithotripsie et de le comparer à la lithotripsie conventionnelle.

Méthodes

Un système automatisée a été utilisé pour effectuer des expériences de lithotripsie sur des calculs artificiels faits de différents matériaux. Le mode en salves du nouveau lithotripteur à laser (StoneLight 30 d’AMS) est prédéfini pour émettre 3 salves par seconde, chacune faite de 3 impulsions. Une énergie totale des salves de 3,5J a été choisie, équivalant à une puissance de sortie de 10,5W. Une lithotripsie conventionnelle à impulsion courte (300μs) a été effectuée en utilisant un paramétrage du lithotripteur réglé sur des valeurs proches (10Hz×1,0J), ainsi que sur des niveaux d’énergie plus faibles (10Hz×0,5J) et plus élevés (10Hz×1,5J).

Résultats

À une puissance et des niveaux d’énergie comparables, le nouveau mode en salves (à 10,5W) a été significativement plus ablatif que la lithotripsie conventionnelle (à 10W=10Hz×1,0J), dépassant largement cette dernière avec des volumes d’ablation plus importants de 60,5 % (p <0,00001), indépendamment du matériau des calculs (voir Figure 1). Par rapport aux réglages de lithotripsie à plus forte énergie (15W=10Hz×1,5J), le nouveau mode en salves a été seulement 3,3 % moins ablatif, mais ces résultats n’ont pas été statistiquement significatifs (p >0,05).

Conclusion

Le nouveau mode en salves est significativement plus ablatif que la lithotripsie conventionnelle pour des paramètres de puissance et d’énergie similaires. La variation continue synchronisée de la longueur d’impulsion dans le même paramétrage du lithotripteur pourrait améliorer et accélérer les procédures de lithotripsie par laser à l’avenir.




 




Figure 1
Figure 1. 

Volumes de fragmentation avec lithotripsie conventionnelle et lithotripsie en salves.





Déclaration de liens d'intérêts


Les auteurs n'ont pas précisé leurs éventuels liens d'intérêts.






© 2016 
Publié par Elsevier Masson SAS.