L’ischémie reperfusion induit une raréfaction du réseau microvasculaire rénal en lien avec une détérioration de la fonction rénale : étude dans un modèle préclinique porcin de transplantation rénale

25 novembre 2014

Auteurs : P. Delpech, S. Maiga, T. Saintyves, F. Guy, J. Tasu, J. Roumy, E. Baulier, M. Scepi, M. Dierick, T. Hauet, F. Favreau
Référence : Prog Urol, 2014, 13, 24, 803-804
Objectifs

Le réseau microvasculaire est une cible majeure de l’ischémie reperfusion. Le but de cette étude était de caractériser le remodelage vasculaire du cortex rénal après ischémie reperfusion et de déterminer la partie la plus affectée.

Méthodes

Nous avons utilisé un modèle préclinique porcin d’auto-transplantation rénale avec néphrectomie controlatérale dans lequel le greffon a été conservé 24h à 4°C dans la solution de conservation : University of Wisconsin. Trois mois après auto-transplantation, les reins porcins (n =5) ont été étudiés ex vivo par micro-tomographie en les comparant à des reins natifs (n =5 ; Fig. 1a). La morphologie du réseau vasculaire et notamment la densité et la tortuosité des segments vasculaires ont été analysés à partir d’un procédé d’analyse tridimensionnelle. Le débit sanguin cortical a également été évalué, ainsi que la fonction rénale et les lésions tissulaires.

Résultats

L’ischémie-reperfusion rénale a conduit à une diminution du volume des segments vasculaires associée à une raréfaction des petits vaisseaux de moins de 30μm, en particulier dans le cortex profond (Fig. 1b). Cette raréfaction microvasculaire a été corrélée à une détérioration de la fonction rénale accompagnée de protéinurie et de dysfonction tubulaire (Fig. 1c). Le débit sanguin cortical des greffons était diminué à 1h et à 3mois après la transplantation. Dans le cortex total des greffons, il a été mis en évidence une augmentation du nombre de bifurcations des segments vasculaires et le développement d’un tissu fibreux qui participe au remodelage vasculaire (Fig. 1d).

Conclusion

Ce travail apporte des indications sur le spectre lésionnel de l’ischémie reperfusion rénale et permettra de développer des futures thérapies dans le but d’améliorer la préservation du réseau microvasculaire du greffon rénal.




 




Fig. 1
Fig. 1. 

Images du réseau microvasculaire obtenues par microscanner à partir d'un fragment de cortex rénal des reins natifs et des reins greffés à 3 mois post-intervention chirurgicale (a) et densité des segments vasculaires du cortex rénal en fonction de leur diamètre (b) ; protéunurie mesurée à 1 et 3 mois post-intervention chirurgicale (c) ; immunomarquage de l'alpha-smooth muscle actin (alpha SMA) et évaluation de la fibrose rénale par coloration au rouge Sirius obtenus à partir de biopsies de cortex rénal prélevées à 3 mois post-chirurgie chez des reins natifs et des reins greffés (d). Moyenne±SEM, *p <0,05.





Déclaration d'intérêts


Les auteurs n'ont pas transmis de déclaration de conflits d'intérêts.






© 2014 
Publié par Elsevier Masson SAS.