L'intention de traiter

23 octobre 2001

Mots clés : Statistiques, Méthodologie, intention de traiter
Auteurs : GLEMAIN P
Référence : Prog Urol, 2000, 10, 1255-1257
L'intention de traiter consiste à garder tous les patients inclus, dans leur groupe initial en cas de randomisation, pour effectuer l'analyse finale d'une étude. Cette attitude se justifie au plan méthodologique puisqu'elle permet de préserver la validité du raisonnement statistique et au plan clinique puisqu'elle permet de se rapprocher des conditions réelles de prescription. Cette mise au point a pour but de montrer, à partir d'un exemple classique, quelques situations cliniques où le problème de l'intention de traiter peut se poser