L'hypertension portale : une cause rare d'hématurie

16 juillet 2001

Mots clés : hématurie, entéro-cystoplastie d'agrandissement
Auteurs : Lugagne PM, Castaing D, Conort P, Guerrieri M, Bousquet O, Chatelain C
Référence : Prog Urol, 1992, 2, 294-298
Des hématuries massives sont survenues 16 ans après une coloplastie d'agrandissement pour tuberculose chez un patient porteur d'une cirrhose méconnue. L'hypertension portale (HTP) était responsable d'une circulation collatérale porto-cave avec varices vésicales décelées en endoscopie à basse pression en dehors des épisodes hématuriques. Une observation identique a été publiée en 1991. L'hémostase chirurgicale avec exérèse partielle ou totale du greffon colique n'a eu qu'une efficacité temporaire dans notre observation. Seule la dérivation portale a permis l'arrêt des hématuries chez notre patient, qui a dû bénéficier secondairement d'une transplantation hépatique en raison d'épisodes répétés d'encéphalopathie hépatique. Il n'y a pas eu de récidive hématurique six ans après la dérivation. L'utilisation de conduits intestinaux en urologie doit faire envisager cette cause rare d'hématurie : une douzaine d'observations ont été rapportées après urétérostomie cutanée trans-iléale, survenant en moyenne trois ans après l'intervention. Le traitement direct des varices, qu'il soit chirurgical par dévascularisation ou exérèse, ou qu'il soit endoscopique par sclérose ou coagulation avec le laser, n'a qu'une efficacité temporaire. Le traitement de l'HTP paraît le plus efficace à long terme : Béta-bloquant administré à distance de l'épisode hématurique, ou dérivation portale en cas d'échec.