L'hémostase et les tests qui l'explorent

16 juillet 2001

Mots clés : hémostase, bilan d'hémostase, bilan pré-opératoire
Auteurs : Verdy E
Référence : Prog Urol, 1997, 7, 320-325
A l'état physiologique, chez le sujet normal, un parfait équilibre existe entre les systèmes d'activation et d'inhibition de la coagulation. Lors d'une intervention chirurgicale, un dysfonctionnement du système d'activation de la coagulation, à l'origine d'hémorragies, peut être engendré par l'importance des lésions anatomiques ou la pré-existence d'une anomalie quantitative ou qualitative des plaquettes et/ou d'une ou plusieurs protéines plasmatiques de coagulation. Par contre, dans la période post-opératoire, le risque de thrombose prédomine et est majoré chez les sujets présentant un déficit en une protéine inhibitrice de la coagulation. Avant tout acte chirurgical, le risque hémorragique et thrombotique doit donc être évalué. Les renseignements obtenus par l'interrogatoire portant sur les antécédent personnels et familiaux du patient associé à quelques tests simples d'étude de la coagulation permettront souvent de prévenir les accidents hémorragiques ou thrombotiques.