L'existence d'emboles vasculaires tumoraux doit être mentionnée sur le compte rendu anatomopathologique après exérèse d'une tumeur de la voie excrétrice urinaire supérieure

25 mai 2012

Auteurs : M. Rouprêt
Référence : Prog Urol, 2012, 6, 22, 363-364




 



Commentaires : les tumeurs de la voie excrétrice urinaire supérieure (TVEUS) sont des tumeurs rares dont certains facteurs de risque sont communs avec ceux du cancer de la vessie comme l’exposition professionnelle à la peinture et à ses agents chimiques (arylamines), l’irritation chronique et le tabagisme [1, 2]. D’un point de vue pronostique, les principaux facteurs identifiés dans les TVEUS et qui ne font aujourd’hui plus débat sont l’âge du patient, le grade et le stade TNM [3, 4]. Les taux de survie des patients sont directement corrélés avec le grade histologique et le stade d’invasion tumorale [1]. Il a également été établi que les tumeurs urétérales et/ou multifocales avaient une évolution plus défavorable que les tumeurs pyélocalicielles [5]. La nécessité d’étudier d’autres facteurs pronostiques, facilement identifiables, est impérative au regard de l’évolution extrêmement péjorative de ces tumeurs dès lors qu’elles deviennent volumineuses et/ou invasives. Les outils de prédiction (nomogramme) disponibles pour ces tumeurs sont rares et reposent sur un nombre de variable extrêmement limité [6].


L’intérêt de détecter l’existence d’emboles vasculaires tumoraux (EVT) a été démontré dans plusieurs types de cancers, dont celui de la prostate et du sein [8, 7]. Le rôle des EVT est, en revanche, plus controversé dans les TVEUS [1, 2, 4]. Comme il s’agit d’une tumeur rare, le niveau de preuve qui se rattache aux séries rétrospectives publiées est faible [9, 10]. Pour autant, deux études récentes de la littérature, consacrée à une large population de patients, sont venus récemment démontrer l’intérêt potentiel des EVT dans les TVEUS [11, 12].


L’étude de Colin et al., publiée dans ce numéro de Progrès en Urologie , est la première étude française à rapporter des résultats identiques et à abonder dans le sens des deux études internationales. On perçoit ici que l’existence d’une maladie infraclinique détermine le risque évolutif potentiel puisque la néphro-urétérectomie entraîne une rémission dès lors n’y a pas de métastase à distance décelée au décours du bilan d’extension. L’évolution métastatique est influencée par les conditions anatomiques de drainage lymphatique ou vasculaire des TVEUS. Or l’existence d’EVT n’est décrite que dans 20 % des cas après la lecture anatomopathologique des pièces opératoires. Il faut donc inciter à ce que les EVT soient systématiquement recherchées sur les tumeurs afin de fournir aux cliniciens toutes les données nécessaires pour estimer le pronostic de la maladie et les aider dans la décision d’un éventuel traitement adjuvant [13].



Références



Roupret M., Wallerand H., Traxer O., Roy C., Mazerolles C., Saint F., et al. Bilan et prise en charge d’une tumeur de la voie excrétrice urinaire supérieure en 2010 : mise au point du comité de cancérologie de l’Association française d’urologie Prog Urol 2010 ;  20 : 260-271 [cross-ref]
Roupret M., Zigeuner R., Palou J., Boehle A., Kaasinen E., Sylvester R., et al. European guidelines for the diagnosis and management of upper urinary tract urothelial cell carcinomas: 2011 update Eur Urol 2011 ;  59 : 584-594 [cross-ref]
Hall M.C., Womack S., Sagalowsky A.I., Carmody T., Erickstad M.D., Roehrborn C.G. Prognostic factors, recurrence, and survival in transitional cell carcinoma of the upper urinary tract: a 30-year experience in 252 patients Urology 1998 ;  52 : 594-601 [inter-ref]
Verhoest G., Shariat S.F., Chromecki T.F., Raman J.D., Margulis V., Novara G., et al. Predictive factors of recurrence and survival of upper tract urothelial carcinomas World J urol 2011 ;  29 : 495-501 [cross-ref]
Ouzzane A., Colin P., Xylinas E., Pignot G., Ariane M.M., Saint F., et al. Ureteral and multifocal tumours have worse prognosis than renal pelvic tumours in urothelial carcinoma of the upper urinary tract treated by nephro-ureterectomy Eur Urol 2011 ;  60 : 1258-1265 [cross-ref]
Jeldres C., Sun M., Lughezzani G., Isbarn H., Shariat S.F., Widmer H., et al. Highly predictive survival nomogram after upper urinary tract urothelial carcinoma Cancer 2010 ;  116 : 3774-3784 [cross-ref]
Rakha E.A., Martin S., Lee A.H., Morgan D., Pharoah P.D., Hodi Z., et al. The prognostic significance of lymphovascular invasion in invasive breast carcinoma Cancer 2011 ; 10.1002/cncr.26711
Yee D.S., Shariat S.F., Lowrance W.T., Maschino A.C., Savage C.J., Cronin A.M., et al. Prognostic significance of lymphovascular invasion in radical prostatectomy specimens BJU Int 2011 ;  108 : 502-507 [cross-ref]
Akao J., Matsuyama H., Yamamoto Y., Hara T., Kawai Y., Sakano S., et al. Clinical significance of lymphovascular invasion in upper urinary tract urothelial cancer BJU Int 2008 ;  102 : 572-575 [cross-ref]
Colin P, Verhasselt-Crinquette M, Ouzzane A, Yakoubi R, Bouchery C, Debrock S, et al. Rôle pronostique des emboles vasculaires tumoraux dans les tumeurs de la voie excrétrice urinaire supérieure : analyse rétrospective monocentrique. Prog Urol 2012;22: doi:10.1016/j.purol.2012.01.013, sous presse.
Kikuchi E., Margulis V., Karakiewicz P.I., Roscigno M., Mikami S., Lotan Y., et al. Lymphovascular invasion predicts clinical outcomes in patients with node-negative upper tract urothelial carcinoma J Clin Oncol 2009 ;  27 : 612-618
Novara G., Matsumoto K., Kassouf W., Walton T.J., Fritsche H.M., Bastian P.J., et al. Prognostic role of lymphovascular invasion in patients with urothelial carcinoma of the upper urinary tract: an international validation study Eur Urol 2010 ;  57 : 1064-1071 [cross-ref]
Vassilakopoulou M., de la Motte Rouge T., Colin P., Ouzzane A., Khayat D., Dimopoulos M.A., et al. Outcomes after adjuvant chemotherapy in the treatment of high-risk urothelial carcinoma of the upper urinary tract (UUT-UC): Results from a large multicenter collaborative study Cancer 2011 ;  117 : 5500-5508






© 2012 
Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.