L'examen urodynamique préopératoire permet-il de prédire le risque d'incontinence après prostatectomie radicale ?

16 juillet 2001

Mots clés : Urodynamique, prostatectomie radicale, complication iatrogène, incontinence urinaire
Auteurs : Golomb J, Dotan Z, Leibovitch I, Mor Y, Roman J
Référence : Prog Urol, 1999, 9, 288-291
BUTS : Déterminer si la mise en évidence d'une instabilité vésicale sur l'examen urodynamique préopératoire est un facteur prédictif d'incontinence après prostatectomie radicale.
MATÉRIEL ET MÉTHODES : 20 patients devant subir une prostatectomie radicale pour cancer de prostate localisé ont eu un examen vidéourodynamique préopératoire. Tous les patients ont été suivis régulièrement en postopératoire avec une évaluation clinique détaillée de leur fonction vésico-sphinctérienne.
RÉSULTATS : L'examen urodynamique préopératoire a permis de faire le diagnostic d'instabilité vésicale définie par la présence de contractions détrusoriennes supérieures à 15 cm d'eau chez 60% des patients (12/20).En postopératoire, 55% des patients étaient continents (11/20), 20% (4/20) avaient des fuites minimes à l'effort et 25% (5/20) avaient des fuites par impériosité. Cependant, seuls 5 des 12 patients qui avaient une instabilité vésicale préopératoire ont eu des fuites par impériosités en postopératoire (valeur prédictive positive : 41,6%).
CONCLUSION : L'incidence de l'instabilité vésicale est relativement élevée en préopératoire, mais sa présence n'est pas corrélée au risque d'incontinence postopératoire.