Lésions urogénitales diagnostiquées par hasard au cours du bilan pour des contusions fermées rénales.

16 juillet 2001

Mots clés : malformation, diagnostic fortuit, Rein, lésion traumatique, contusion
Auteurs : Giannopoulos A, Serafetinides E, Alamanis C, Constantinides C, Anastasiou I, Dimopoulos C
Référence : Prog Urol, 1999, 9, 464-469
BUTS : Le but de cette étude est de consigner les lésions urogénitales diagnostiquées par hasard au cours du bilan pour une contusion rénale.
MATÉRIEL ET MÉTHODES : Nous avons étudié 675 dossiers de malades atteints d'une contusion rénale de 1982 à 1998. Chez tous les malades nous avons pratiqué une échographie rénale et une urographie intra veineuse. Scanner et angiographie ont été faits sur indication. Tous les malades étaient adultes.
RÉSULTATS : Des lésions coexistantes, congénitales ou acquises ont été diagnostiquées chez 24 malades (3,5%). La lithiase était la maladie la plus fréquente (8 lithiases coralliformes et 4 lithiases vésicales). Sur 4 cas une masse rénale, autre qu'un hématome, a été confirmée et sur trois cas une rupture des gros kystes rénaux accompagnait la lésion traumatique. Agénésie rénale gauche (1 patient), duplication de la voie excrétrice (1 patient), uretérocèles bilatéraux (2 patients) et fibrose rétropéritonéale (1 patients) ont été aussi trouvées. Chez 4 cas (2 avec kystes rupturés, 1 avec tumeur rénale et 1 avec lithiase coralliforme) une intervention en urgence a été pratiquée.
CONCLUSION : Les lésions urogénitales trouvées par hasard au cours du bilan des contusions rénales sont rares, mais elles peuvent être source de complications et parfois devenir menaçantes pour la vie des patients traumatisés.