Lésion vasculaire compliquant une lymphadénectomie rétro-péritonéale robot-assistée (RA-RPLND) pour une masse résiduelle d’une tumeur germinale non-seminomateuse

25 novembre 2019

Auteurs : A. Mellouki, Y. Bodokh, Y. Ahallal, D. Chevallier, M. Durand, B. Tibi
Référence : Prog Urol, 2019, 13, 29, 785
Objectif

Description de la technique de lymphadénectomie rétro-péritonéale robot-assistée RA- RPLND compliquée d’une lésion vasculaire nécessitant la conversion en chirurgie ouverte.

Méthodes

La RA-RPLND a été envisagée devant la persistance d’une masse résiduelle post-chimiothérapie chez un patient de 23 ans. Cette dernière a été réalisée suivant le modèle de Curage retro péritonéal extensif bilatéral sans complications, la quasi-totalité de la masse était libérée restant en contact du pédicule rénale gauche au quel elle est intimement adhérée. La tentative de dissection à ce niveau a engendré une plaie de la veine rénale gauche, responsable d’un saignement incontrôlable. Compte tenu de l’instabilité hémodynamique secondaire, la conversion en laparotomie médiane a été envisagée, en vue d’un contrôle vasculaire.

Résultats

La durée opératoire était de 5h. Le délai entre la survenue de la plaie vasculaire et le contrôle du pédicule pour la néphrectomie d’hémostase était de 12min. Les pertes hémorragiques ont été estimées à plus de 2 litres. La gestion optimale en salle opératoire des complications vasculaires, va de pair avec une meilleure organisation entre les différents intervenants de l’équipe du bloc opératoire (Dé-Docking d’urgence, conversion en laparotomie, expérience de l’assistant au chariot patient, de l’équipe para médicales ainsi que les anesthésistes réanimateurs) permettant un contrôle hémostatique dans les plus brefs des délais. Les suites opératoires étaient cependant simples avec une sortie à domicile à J10.

Conclusion

La lymphadénectomie rétro-péritonéale robot-assistée est une technique faisable, efficace mais risqué. En effet le motif le plus courant de conversion en procédure ouverte est un saignement incontrôlable, les lésions vasculaires sont citées comme la complication per-opératoire la plus courante.




 




Déclaration de liens d'intérêts


Les auteurs déclarent ne pas avoir de liens d'intérêts.






© 2019 
Publié par Elsevier Masson SAS.