Les scores symptômes : que décrivent-ils exactement?

21 octobre 2001

Mots clés : Troubles mictionnels, Diagnostic, Questionnaires
Auteurs : PUPCA G, PATARD JJ, ZIADÉ J, GUIRAUD P, LOBEL B, GUILLÉ F
Référence : Prog Urol, 2000, 10, 561-566
Objectif :Pour évaluer les troubles mictionnels, des scores symptomatiques standardisés ont été élaborés . Parmi ceux-ci, l'IPSS et le Madsen-Iversen sont les plus répandus en France. Ces questionnaires d'auto évaluation sont par définition subjectifs. Le but de ce travail est de comparer les capacités de l'IPSS et du Madsen-Iversen à décrire l'état mictionnel du patient d'une part, de préciser le niveau de compréhension de ces questionnaires d'autre part.
Patients et Méthodes :
Cent malades de sexe masculin ont été inclus dans cette étude prospective. Tous ont rempli un questionnaire de l'IPSS et de Madsen-Iversen. Un examen clinique, une débitmétrie et une échographie vésicale post-mictionnelle ont complété l'examen.
Résultats :
La description de l'état mictionnel est jugée satisfaisante ou assez satisfaisante, avec un total de 85% pour l'IPSS et de 87% pour le Madsen-Iversen. La compréhension du questionnaire est élevée avec un taux de 84 % pour l'IPSS et de 83% pour le Madsen-Iversen. Ni l'ordre de remplissage du score, IPSS ou Madsen-Iversen en premier, ni l'âge n'influencent ces résultats.
Conclusion :
en terme de description et de compréhension il n'y a pas de différence entre le score de l'IPSS et celui de MADSEN-IVERSEN. Un patient sur cinq éprouve toutefois des difficultés à remplir ces questionnaires.