Les prothèses de verge gonflables. Expérience à propos de 58 implantations.

16 juillet 2001

Mots clés : andrologie, traitement des dysérections, Prothèse pénienne
Auteurs : Rossi D, Rattier C, Belicar M, Bladou F, Hermanowicz M, Coulange C, Serment G
Référence : Prog Urol, 1993, 3, 796-802
La chirurgie prothétique de l'impuissance a été transformée par l'apparition des prothèses gonflables détrônant les modèles semi-rigides plus anciens. L'engouement suscité par cette nouvelle technique a aujourd'hui laissé la place à des interrogations sur les résultats fonctionnels ou les complications de cette chirurgie rarement étudiés de manière concomitante dans la littérature. De plus la sexualité des patients a généralement été évaluée sur les réponses de questionnaires expédiés aux patients. Cette étude rapporte notre expérience, comparée aux données de la littérature, à propos de 58 mises en place de prothèses gonflables d'octobre 1987 à octobre 1991. Après une sélection des patients que nous estimons rigoureuse et un suivi moyen de 30 mois, l'évaluation par le chirurgien implanteur des résultats objectifs (fonctionnement mécanique de la prothèse, complications) et subjectifs (sexualité des patients), porte sur 51 patients. 69,4% des patients présentent une anomalie de fonctionnement, 10,3% ont développé une infection de la prothèse, 34,5% ont nécessité une ablation du matériel, 59% se déclarent satisfaits sur le plan sexuel et 55% ont repris une activité sexuelle. Cette étude semble ainsi être à contre courant des données optimistes de la littérature.