Les instillations endovésicales dans le traitement des tumeurs superficielles de la vessie.

16 juillet 2001

Mots clés : Vessie, tumeur urothéliale superficielle, chimiothérapie intra-vésicale, Immunothérapie, BCG
Auteurs : Chopin D
Référence : Prog Urol, 1998, 8, 268-273
Les instillations endovésicales représentent le progrès le plus important réalisé ces vingt dernières années dans la prise en charge des tumeurs superficielles de la vessie. La chimiothérapie endovésicale diminue significativement le risque de récidive. Les instillations endovésicales de Bacille Calmette-Guérin (BCG) diminuent significativement le risque de récidive et de progression. Ces instillations peuvent être associées à un certain nombre de complications dont certaines graves, bien que très rares avec le BCG. Il est donc important de respecter leurs indications, de prévenir les éventuelles complications, de surveiller attentivement leur tolérance et leur efficacité. Elles représentent dans les tumeurs à haut risque un véritable test thérapeutique. Un échec précoce dans ce type de tumeur signifie une agressivité tumorale nécessitant une attitude plus agressive.