Les injections intra-caverneuses.

16 juillet 2001

Mots clés : andrologie, traitement des dysérections, Injection intra-caverneuse
Auteurs : Feghali A, Noujeim A, Fourcade RO
Référence : Prog Urol, 1992, 2, 498-505
Dix ans sont passés depuis la publication de Virag en 1982 concernant l'érection induite par injection intra-caverneuse de Papavérine. Depuis cette date, plusieurs substances ont été essayées. Certaines sont actuellement abandonnées, d'autres ont prouvé leur efficacité et leur relative inocuité. Après un bref rappel de la physiologie de l'érection et une mise au point sur les principales substances utilisées, la papavérine, la phentolamine, la moxisylyte, la P.G.E1, la ceritine et la V.I.P., les indications des I.I.C. sont revues dans le cadre de l'exploration et du traitement de certaines formes d'impuissance. Enfin, la technique d'injection, les résultats et les complications sont rappelés en insistant sur les moyens de prévenir ces complications ou de les traiter.