Les facteurs pronostiques de l'adénocarcinome rénal : Etude d'une série de 233 patients.

16 juillet 2001

Mots clés : Rein, Tumeur, Pronostic
Auteurs : Koutani A, Bretheau D, Lechevallier E, de Fromont M, Rampal M, Coulange C
Référence : Prog Urol, 1996, 6, 884-890
BUT : Rechercher certains facteurs pronostiques de l'adénocarcinome rénal sur une série rétrospective de 233 patients. PATIENTS ET METHODES : 233 patients ont été opérés pour adénocarcinome rénal entre Janvier 1980 et Décembre 1991, avec un suivi moyen de 41,7 mois. Il s'agissait de 162 hommes et 71 femmes d'un âge moyen de 60 ans. L'analyse statistique a été faite selon la méthode de Kaplan et Meier pour les courbes de survie, selon le modèle de Mantel-Cox pour l'analyse uni ou multifactorielle et selon le test t de student et de Chi2 pour la comparaison des variables quantitatives et qualitatives.
RESULTATS : La mortalité opératoire et globale a été respectivement de 2,2% et 28%. Les facteurs pronostiques retrouvés ont été : Les métastases viscérales (p = 0,0001), l'envahissement ganglionnaire (p = 0,001), le caractère symptomatique de la tumeur (p=0,0004), le stade pathologique local (p = 0,0001) et le grade nucléaire (p=0,0001). L'analyse multifactorielle a montré que les 3 premiers facteurs cités ont été les plus péjoratifs (risque relatif respectif (RR) = 6,7; 4,6; 1,7). L'envahissement veineux, la multifocalité tumorale, le type cellulaire n'ont pas été étudies dans notre série.
CONCLUSION : L'étude a confirmé que les métastases, l'envahissement ganglionnaire et les tumeurs symptomatiques ont été les facteurs les plus péjoratifs.