Les états pré-cancéreux de la prostate

16 juillet 2001

Mots clés : prostate, Tumeur, dysplasie, lésion pré-cancéreuse
Auteurs : Cipolla B, Guillé F, Lévêque JM, Ramée MP, Lobel B
Référence : Prog Urol, 1992, 2, 675-679
Le carcinome in-situ, la dysplasie, le prostatic intra-épithélial neoplasia, le Duct-acinar dysplasia et le Large-acinar hyperplasia regroupent en fait sous une terminologie différente des atypies épithéliales prostatiques plus ou moins identiques. La nature pré-cancéreuse de ces lésions peut être démontrée par : les similitudes morphologiques et fonctionnelles avec le carcinome, l'âge précédant celui du carcinome, une fréquence plus importante dans les prostates cancéreuses, une localisation zonale identique et une évolution non négligeable des lésions de haut grade vers le carcinome. Hypo-échogènes, ces lésions peuvent être dépistées ou surveillées en échographie trans-rectale. D'autre part, elles sécrètent des PSA en quantité intermédiaire par rapport à la prostate bénigne et l'adénocarcinome. Du fait d'une évolution parfois maligne ou d'une association fréquente avec le carcinome, ces lésions doivent être surveillées régulièrement par le toucher rectal, les PSA et éventuellement des biopsies échoguidées.