Le rhabdomyosarcome de la prostate. Evolution diagnostique et thérapeutique actuelle. A propos d'un cas chez un garçon de 17 ans

16 juillet 2001

Mots clés : prostate, tumeur rare, Adolescent
Auteurs : Saussine C, Jacqmin D, Babin-Boilletot A, Ghnassia JP, Bollack C
Référence : Prog Urol, 1992, 2, 913-918
Nous rapportons le cas d'un rhabdomyosarcome de la prostate chez un jeune homme de 17 ans qui a récidivé après polychimiothérapie et prostatectomie radicale avec issue fatale suite aux complications hématologiques d'une chimiothérapie de deuxième intention. Le diagnostic de ces rhabdomyosarcomes bénéficie des nombreuses colorations immuno-histochimiques actuellement disponibles. La chimiothérapie a une efficacité indéniable et combinée à la chirurgie et à la radiothérapie elle permet des survies à 5 ans de 47 % à 93 % en fonction du stade. La chimiothérapie utilisée en première intention permet dans les stades cliniques localisés de se passer de la radiothérapie et autorise des gestes chirurgicaux conservateurs moins mutilants en préservant les taux de survie.