Le rapport PSA libre/PSA total a-t-il sa place dans la stadification du cancer localisé de la prostate ? A propos d'une série de 50 prostatectomies radicales.

16 juillet 2001

Mots clés : prostate, Tumeur, bilan d'extension tumorale, PSA libre, prostatectomie radicale
Auteurs : Anfossi E, Rossi D, Grisoni V, Sauvan R, Bladou F, Serment G
Référence : Prog Urol, 1999, 9, 479-482
BUT : Affiner la stadification préthérapeutique des cancers localisés de la prostate.
MATÉRIEL ET MÉTHODES : Etude prospective sur 50 pièces de prostatectomie totale réalisées chez des hommes présentant un adénocarcinome a priori localisé à la glande. Dosage en préopératoire du rapport PSA libre/PSA total et analyse de ce rapport en fonction de la présence d'une atteinte capsulaire, du dépassement capsulaire et de marges positives.
RÉSULTATS : Différence significative de ce rapport en fonction de la présence ou non d'envahissement capsulaire (23,2% contre 18,9%), de dépassement capsulaire (12,4% contre 17,5%) et de marges positives (11,6% contre 16,3%).
CONCLUSION : L'étude du rapport PSA libre/PSA total peut être intéressante dans l'approche de la stadification du cancer de la prostate. Toutefois ceci demande à être confirmé par une étude prospective à grande échelle.