Le gène du PSA : intérêt pour la détection des cellules circulantes dans le cancer de la prostate

16 juillet 2001

Mots clés : prostate, Tumeur, PSA, cellule circulante
Auteurs : de la Taille A, Colombel M, Amsellem S, Muscatelli B, Radvanyi F, Mazeman E, Abbou CC, Chopin D
Référence : Prog Urol, 1997, 7, 930-936
La détection des cellules circulantes dans les cancers connait un regain d'attention grâce à la simplicité, la spécificité et la sensibilité d'une technique de biologie moléculaire : la RT-PCR. Cette détection repose sur la notion de spécificité d'une séquence d'ARN exprimée par la cellule cancéreuse. Pour le cancer de prostate, le PSA apparaît comme le marqueur idéal des cellules prostatiques circulantes par sa spécificité. Il semble donc essentiel de connaître ce gène ainsi que ses caractères moléculaires. Nous proposons une revue didactique des gènes de la famille des kallicréines dans le but d'exposer les avantages et les difficultés de l'utilisation de l'ARN messager du PSA comme marqueur des cellules prostatiques circulantes.