Le diméthyl sulfoxide (DMSO) sous anesthésie générale : une alternative après échec du DMSO sans anesthésie dans le syndrome de la douleur vésicale ?

25 novembre 2016

Auteurs : M. Gaullier, T. Tricard, P. Mouracade, C. Saussine
Référence : Prog Urol, 2016, 13, 26, 688
Objectifs

L’instillation de diméthyl sulfoxide (iDMSO) réalisé sans anesthésie fait partie des options thérapeutiques du syndrome de la douleur vésicale (SDV). Certains patients sont réfractaires à ces iDMSO par mauvaise tolérance. Notre étude évalue la tolérance et les résultats des iDMSO sous anesthésie générale (AG) après échec des iDMSO mal tolérées sans anesthésie.

Méthodes

De mai 2013 à avril 2016, 11 patients avec un SDV, dont 9 femmes (81,8 %), d’âge moyen de 41,9ans, ont été traités par iDMSO sans anesthésie et étaient en échec par mauvaise tolérance empêchant un temps de contact souhaité entre DMSO et vessie de 1 heure. Les 11 patients, étaient évalués par interrogatoire et questionnaires (catalogue mictionnel, Score Sant O’Leary). Tous avaient eu un test d’hydrodistension vésicale sous AG et un traitement per os par Cimétidine sans impact significatif sur leurs symptômes.

Résultats

Six nouvelles iDMSO étaient réalisées sous AG en ambulatoire et étaient bien tolérées. Les moyennes d’intervalle mictionnel diurne et pollakiurie nocturne pré-iDMSO sans anesthésie et post-iDMSO sous AG étaient de 32,2minutes (± 18,4) et 6,3 levers (± 2,6) et de 126,9minutes (± 62,7minutes) et de 3 levers (± 1,6) soit une variation de respectivement 96,4minutes (± 54minutes) et de 3,75 levers (± 1,6). Les scores symptômes et gène de Sant O’Leary étaient de 17,5 (± 2,9) et 15,5 (± 1,2) et de 13,5 (± 6) et 12 (± 5,8) ; soit une variation de 3 (± 4,1) et 4 (± 5,1).

Conclusion

Les iDMSO sous AG améliorent significativement les patients réfractaires aux instillations sans anesthésie par mauvaise tolérance. Ce mode d’instillations devrait être utilisé plus souvent pour le bénéfice des patients.




 




Déclaration de liens d'intérêts


Les auteurs n'ont pas précisé leurs éventuels liens d'intérêts.






© 2016 
Publié par Elsevier Masson SAS.