La voie vaginale dans le traitement de l'incontinence urinaire d'effort.

16 juillet 2001

Mots clés : incontinence urinaire, prolapsus vaginal, chirurgie de l'incontinence urinaire, voie d'abord vaginale.
Auteurs : Lobel B, Staerman F, Guillé F
Référence : Prog Urol, 1995, 5, 1012-1021
L'incontinence urinaire d'effort chez la femme peut toujours être traitée par voie vaginale. Elle s'associe souvent à un prolapsus génital dont la cure doit être contemporaine de celle de l'incontinence. Les patientes peuvent être classées en 4 groupes tenant compte de la position du col vésical, de la valeur sphinctérienne et du prolapsus génital associé. A chacun de ces groupes sont rapprochées des techniques opératoires capables de contrôler à la fois l'incontinence et le prolapsus génital. La pratique de la voie vaginale doit être aussi familière à l'urologue pour traiter l'incontinence urinaire d'effort et les troubles de la statique pelvienne que l'urodynamique et la cystoscopie le sont aujourd'hui au gynécologue chirurgical.