La voie lombaire verticale postérieure dans le traitement des syndromes de la jonction pyélo-urétérale de l'adulte.

16 juillet 2001

Mots clés : malformation de la voie urinaire supérieure, hydronéphrose congénitale, Pyéloplastie, chirurgie à ciel ouvert
Auteurs : Meria P, Demas V, Boccon-Gibod L
Référence : Prog Urol, 1993, 3, 419-423
La voie lombaire postérieure est une alternative dans l'abord chirurgical des hydronéphroses de l'adulte par anomalie de la jonction. Nous avons réalisé 18 pyéloplasties par cette voie chez des adultes âgés de 19 à 72 ans (m = 36). Les résultats de la pyéloplastie (88% de succès) sont comparables à ceux obtenus par les autres voies d'abord. La durée opératoire varie de 50 à 110 minutes (m = 75) et l'hospitalisation moyenne est de l'ordre d'une semaine. La morbidité est faible et se résume essentiellement à des complications pariétales à type d'hypoesthésie ou d'hypotonie. La technique est simple à réaliser à condition de respecter les contre indications liées surtout à l'anatomie du patient.