La transplantation rénale itérative : notre expérience sur la troisième transplantation rénale

05 novembre 2020

Auteurs : R. Santos Perez De La Blanca, F. De La Rosa Kehrman, J. Medina Polo, M. Pamplona Casamayor, J. Duarte Ojeda, A. Tejido Sanchez, A. Rodriguez Antolín
Référence : Prog Urol, 2020, 13, 30, 722
Objectifs

La troisième transplantation de rein représente une bonne solution après la perte des greffons précédents, elle est associée à une meilleure survie des patients par rapport à la dialyse. Cependant, cela implique un plus grand risque chirurgical et immunologique. Nous présentons notre expérience sur la troisième transplantation rénale, en analysant les complications et le taux de survie des greffons.

Méthodes

Étude rétrospective des troisièmes transplantations rénales réalisées dans notre hôpital entre 1976 et 2019. Des variables concernant le receveur, le donneur, les aspects chirurgicaux, les complications et la survie des greffons ont été recueillies. Les résultats ont été comparés à une cohorte de premières et deuxièmes transplantations effectuées dans notre service.

Résultats

Sur un total de 4143, nous avons effectué 72 troisièmes transplantations avec un âge moyen des receveurs de 46 ans (21–76) et une durée moyenne de dialyse de 70 mois (1–250). Les greffons provenaient tous de donneurs cadavériques. La troisième transplantation expose à une augmentation significative de lymphocèle (13,9 % contre 3,2 % dans les premières et 4,5 % dans les deuxièmes ; p <0,001), de rejet de greffon (34,7 % contre 14,9 % et 20,5 %, p <0,001) et d’obstruction urétérale (11,1 % contre 3,6 % et 6,3 % ; p 0,002). Le taux de survie des greffons pour les premières, deuxièmes et troisièmes transplantations a été respectivement de 87 %, 86 % et 78 % à un an, 83 %, 82 % et 74 % à trois ans et 80 %, 79 % et 65 % à cinq ans.

Conclusion

La transplantation rénale itérative constitue un très bon choix thérapeutique avec des résultats chirurgicaux et de survie adéquats par rapport aux premières et deuxièmes transplantations. Il s’agit d’une procédure difficile qui doit être réalisée par des chirurgiens expérimentés, en individualisant chaque cas.




 




Déclaration de liens d'intérêts


Les auteurs déclarent ne pas avoir de liens d'intérêts.






© 2020 
Publié par Elsevier Masson SAS.