La sexualité des patientes obèses avec troubles du plancher pelvien avant et après chirurgie bariatrique : une étude prospective monocentrique utilisant le nouveau questionnaire PISQ-IR

25 novembre 2019

Auteurs : P. Treacy
Référence : Prog Urol, 2019, 13, 29, 709-710
Objectifs

L’obésité peut entraîner des troubles du plancher pelvien, altérant considérablement la sexualité des patientes. Le questionnaire PISQ-IR est un nouvel instrument de mesure de la sexualité des patientes présentant ces troubles, validé par l’AFU. L’objectif était d’évaluer l’utilité de ce questionnaire chez des patientes souffrant d’obésité morbide, avant une chirurgie bariatrique et un an après l’intervention (sleeve gastrectomy [SG] ou gastric by-pass [RYGB]).

Méthodes

Étude prospective monocentrique incluant toutes les patientes avec une indication de chirurgie bariatrique (SG ou RYGB), de juin 2016 à mai 2017. L’activité sexuelle était mesurée à l’aide du PISQ-IR, et les patientes étaient divisées en 3 groupes, selon l’évolution un an après la chirurgie : sexuellement inactives sans modifications (groupe A), sexuellement actives sans modifications (groupe B), et inactives devenue actives (groupeC). Les troubles de la statique pelvienne, l’incontinence urinaire (UI) et l’incontinence anale (AI) était mesurés au moyen de questionnaires validés (USP et PFDI 20). Les résultats aux questionnaires avant chirurgie et lors de la consultation de suivi à 1 an était comparés.

Résultats

Cinquante-quatre femmes ont été incluses, (30 [56 %] RYBP et 24 [44 %] SG) et 51 patientes pour le PISQ-IR (Tableau 1). Neuf patientes (17,6 %) sont devenus sexuellement actives un an après l’intervention. Lorsque la réduction d’IMC était supérieure à 13kg/m2, un pourcentage plus élevé de la population sexuelle a amélioré ses différents scores, avec des résultats significatifs tant pour la qualité de vie globale que pour le désir (p =0,026 et 0,046) (Tableau 2). Il n’y avait aucune différence significative dans le groupe A après un an de suivi concernant le score PISQ-IR. La perte de poids était également associée à une amélioration significative de l’UI et des symptômes d’hyperactivité vésicale (p <0,001) (Fig. 1), mais sans différence significative en termes d’AI et de troubles de statique pelvienne.

Conclusion

PISQ-IR est un questionnaire utile pour mesurer la sexualité de patientes présentant des troubles du plancher pelvien. La chirurgie bariatrique améliore la sexualité de patientes obèses après un an de suivi, en améliorant ces troubles, notamment l’incontinence urinaire et l’hyperactivité vésicale. À ce jour, cette étude prospective est la première à utiliser ce questionnaire en chirurgie bariatrique.




 





Fig. 1
Fig. 1. 

USP avant et après chirurgie. UI : incontinence urinaire ; OB : vessie hyperactive ; LS : low stream ; USP : total sur symptômes urinaires, *** signifie p-value <0,001 ;ns : non significatif.





Déclaration de liens d'intérêts


L'auteur déclare ne pas avoir de liens d'intérêts.




Tableau 1 - Caractéristiques préopératoires de la population.



Légende :
HT : hypertension ; T2D : type two diabetes .





Tableau 2 - Pourcentage des patientes sexuellement actives avec une amélioration du score PISQ-IR 1 an après chirurgie, en fonction du taux de réduction du BMI (cut-off BMI=13kg/m2.









© 2019 
Publié par Elsevier Masson SAS.