La sensation du bas appareil urinaire est-elle différente chez des patients ayant une instabilité vésicale

16 juillet 2001

Mots clés : physiologie vésico-sphinctérienne, besoin d'uriner, Vessie, instabilité
Auteurs : Wyndaele JJ
Référence : Prog Urol, 1992, 2, 220-225
Nous avons examiné la sensation du bas appareil urinaire de deux manières : d'une part, en evaluant la perception de remplissage de la vessie, d'autre part en déterminant le seuil de perception à une stimulation éléctrique de la paroi uréthro-vésicale. Les résultats obtenus chez 95 patients avec instabilité vésicale sont comparés à ceux de 312 patients non neurologiques avec une vessie stable. La perception de remplissage (chez les patients avec une instabilité vésicale) est mentionnée à des volumes statistiquement inférieurs aux volumes mentionnés par les patients à vessie stable. Par contre le seuil de perception d'une stimulation électrique est pareil dans les deux groupes. Ceci nous démontre que le système sensoriel impliqué dans la perception d'une stimulation électrique est indépendant de la fonction motrice tandis que la sensation de remplissage par contre est influencée par l'activité motrice de la vessie. Ces résultats sont des preuves supplémentaires que la sensation de remplissage et la sensation due à une stimulation eléctrique sont liées à une autre innervation afférente.