La reconstruction du fourreau de la verge dans la maladie de Fournier : utilisation d'une greffe cutanée en hélice

16 juillet 2001

Mots clés : Infection, gangrène de Fournier, chirurgie réparatrice, greffon cutané
Auteurs : Coquilhat P, Monod P, Delgove L, Beydoun S, Descotes JL, Rambeaud JJ, Faure G
Référence : Prog Urol, 1992, 2, 303-310
Le traitement en urgence de la maladie de Fournier et des gangrènes périnéales est actuellement bien codifié. Il repose d'une part sur l'excision des tissus nécrosés et, d'autre part, sur une antibiothérapie à large spectre associée à une oxygénothérapie hyperbare et à des mesures de réanimation symptômatique.Par contre, plusieurs procédés ont été décrits pour la reconstruction des zones excisées. A propos d'un cas de maladie de Fournier, nous étudions ici la reconstruction du fourreau de la verge par greffe cutanée demi-épaisse placée en hélice. Avec un an de recul le résultat morphologique et fonctionnel est excellent. Le patient ne présente aucune gêne à l'érection. Aucune bride rétractile n'est retrouvée sur la ligne de suture. Nous pensons donc que ce procédé simple, mais méconnu, doit faire partie de l'arsenal thérapeutique de l'urologue pour la reconstruction du fourreau de la verge.