La protéine C-réactive à j4 postopératoire, un marqueur fiable du risque de complications après cystectomie

25 novembre 2017

Auteurs : M. Trabelssi, G. Poinas
Référence : Prog Urol, 2017, 13, 27, 686-687
Objectifs

Le dosage de la protéine C-réactive (CRP) à j4 postopératoire est recommandé en chirurgie digestive pour prédire le risque de complications. Le but de notre étude est d’analyser pour la première fois en urologie, la relation entre une CRP postopératoire élevée et l’existence de complications infectieuses et de complications sévères, en postopératoire des cystectomies pour cancer.

Méthodes

Il s’agit d’une étude multicentrique, analysant de façon rétrospective les données cliniques et biologiques de 313 patients traités par cystectomie pour cancer entre janvier 2013 et juillet 2016. Les complications postopératoires et les différents facteurs de risque de complications ont été analysés pour valider l’utilité du dosage de la CRP en postopératoire.

Résultats

Trois cent treize patients inclus, 278 (89 %) hommes, 35 (11 %) femmes (moyenne d’âge 68,1±9,2 ans). Cinquante-sept pour cent des patients ont bénéficié d’une dérivation urinaire par urétérostomie cutanée transiléale de type Bricker, 30 % d’une néovessie orthotopique et 11 % d’urétérostomies cutanées. Nous avions 26,5 % de complications de grade2 selon la classification de Clavien-Dindo. Un tiers des complications postopératoire des cystectomies était d’ordre infectieux ou inflammatoire. Parmi les patients sans complications, 92,8 % avaient une CRP<150mg/L à j4 postopératoire. En analyse multivariée, seul le taux de la CRP à j4 était prédictif du risque de complication (p150mg/L à j4 postopératoire est fortement associée à un risque de complication postopératoire) (OR=81,42 ; IC 95 % [25,6–258,3] ; p <0,001). Ainsi, la CRP à j4 est un marqueur fiable pour exclure l’existence de complications infectieuses avec une valeur prédictive négative de 0,94 (Figure 1, Tableau 1).

Conclusion

La CRP à j4 avec un seuil à 150mg/L permettrait de prédire de façon fiable le risque de complications postopératoires après cystectomie. Un monitorage de la CRP postopératoire pourrait aider à l’adaptation des protocoles de réhabilitation en postopératoire de cystectomie mais également à la prise en charge précoce de complications.




 




Figure 1
Figure 1. 

Évolution de la médiane des taux de CRP.





Déclaration de liens d'intérêts


Les auteurs déclarent ne pas avoir de liens d'intérêts.




Tableau 1 - Caractéristiques opératoire et postopératoire.









© 2017 
Publié par Elsevier Masson SAS.