La poche d'Indiana : une technique de dérivation urinaire continente simple.

16 juillet 2001

Mots clés : dérivation urinaire externe continente, poche iléo-caecale continente
Auteurs : Salomé F, Paulhac P, Hodonou R, Colombeau P, Pfeifer P
Référence : Prog Urol, 1997, 7, 415-421
BUTS : Description de la poche d'Indiana, dérivation urinaire continente, après cystectomie pour lésions néoplasiques urogénitales,et pour séquelles de vessies neurologiques et traumatiques.
MATERIEL ET METHODES : Il s'agit d'une étude rétrospective chez 16 patients ayant bénéficié de juin 91 à mars 95 d'une dérivation urinaire cutanée par un greffon iléocaecal, détubulé au niveau colique et dont la continence est assurée par la valvule de Bauhin. Le suivi postopératoire (4 à 36 mois) a été effectué à 3, 6 et 12 mois (alternativement échographie abdominale et scanner abdominopelvien), puis tous les ans (scanner). Enfin un bilan urodynamique a été réalisé chez 7 patients.
RESULTATS : Aucune complication précoce n'a été observée en rapport avec le réservoir. Les complications tardives de la dérivation, ont été liées à l'anastomose urétéro-colique avec 3 sous unités rénales dilatées. La continence a été obtenue chez 12 patients sur 15, un patient refusant finalement les autosondages. Sur les bilans urodynamiques réalisés, en moyenne la capacité des réservoirs était de 671,4 ± 273,9 ml pour une pression de remplissage située entre 3,7 ± 1,6 et 11 ± 2,5 cm d'eau et une pression de clôture de 97,9 ± 117,1 cm d'eau au niveau de la valvule iléo-caecale (réservoir plein).
CONCLUSION : La poche d'Indiana est une dérivation urinaire intéressante de par sa réalisation simple et un taux de reprise faible, tout en assurant une continence à basse pression.