La néphrolithotomie per-cutanée (NLPC) ; Bilan de 250 NLPC par le même opérateur

16 juillet 2001

Mots clés : Lithiase, Calcul, néphrolithotomie percutanée
Auteurs : Viville C
Référence : Prog Urol, 1993, 3, 238-251
L'auteur rapporte son expérience de 8 ans de NLPC portant sur 250 patients allant de 8 à 86 ans et comportant entre autres 31 calculs coralliformes et 52 calculs urétéraux traités par voie descendante. Les autres pierres étaient pyéliques ou calicielles, 4 fois sur rein unique. La technique utilisée est décrite en détail de même que les complications. La plus grave est l'infection qui a failli être mortelle 1 fois. L'hémorragie (7 fois) et la perforation digestive (2 perforations coliques droites) n'ont jamais nécessité d'intervention chirurgicale. Il n'y a eu ni décès, ni néphrectomie. Les résultats ont été parfaits (stone-free) d'emblée dans 77,6% des cas et dans 82,8% après élimination spontanée de débris lithiasiques ou NLPC itérative.