La fin des controverses ?

25 avril 2010

Auteurs : J. Biserte
Référence : Prog Urol, 2010, 4, 20, 259




 

L'auteur nous livre une revue exhaustive des études sur l'utilisation du PDMS dans le traitement endoscopique du reflux vésicorénal de l'enfant et de l'adulte. On se souvient des controverses sur ces procédés, en particulier chez l'enfant, mais cet article rassemble des arguments importants : le traitement est efficace, même à long terme, et les complications, celles publiées en tout cas, sont rares et bénignes ; la chirurgie n'est pas plus difficile si elle reste nécessaire. Le résultat avec le PDMS semble même plus durable qu'avec les produits plus récents.

Au-delà des discussions théoriques sur le traitement endoscopique, avec ce produit ou un autre, la facilité, l'innocuité et les résultats de cette approche doivent lui permettre de trouver une place reconnue par rapport à l'antibioprophylaxie et la chirurgie des reflux vésico-urétéraux, par exemple, chaque fois que l'antibioprophylaxie est insuffisante pour éviter les infections, mal suivie ou trop longue, et avant de passer à la chirurgie, celle-ci ne s'adressant plus qu'aux échecs du traitement endoscopique.



 Commentaire de l'article : Aubert D. Traitement endoscopique du reflux vésico-urétéral par implant de polydiméthylsiloxane (Macroplastique™) : revue de la littérature.





Haut de page



© 2009 
Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.