La fermeture du col vésical par voie vaginale chez la femme neurologique incontinente ayant un urèthre détruit.

16 juillet 2001

Mots clés : Neuro-urologie, vessie neurologique, cystostomie continente, voie d'abord vaginale
Auteurs : Chassagne S, Zimmern P
Référence : Prog Urol, 1997, 7, 286-292
La destruction complète de l'urèthre est l'une des complications à long terme du cathéterisme vésical continu chez les femmes ayant une vessie neurologique à un stade avancé. Des fuites urinaires permanentes peuvent alors apparaître autour de la sonde. La fermeture du col vésical associée à un drainage sus pubien des urines permet de traiter ce type d'incontinence. Plusieurs voies d'abord ont été proposées : la voie abdominale, la voie mixte abdominale et vaginale et la voie vaginale. Chacune de ces techniques est décrite, avec leurs résultats.La fermeture du col vésical permet de diminuer les soins de nursing, de réduire les complications cutanées et infectieuses périnéales et d'améliorer le confort de vie de la patiente. Chez ces patientes ayant un état général souvent très précaire, la dérivation urinaire iléale n'est pas toujours envisageable. De ce fait, la fermeture du col vésical par voie vaginale fait partie des options thérapeutiques.