La double transplantation rein-pancréas total avec implantation vésicale. A propos de 25 observations.

16 juillet 2001

Mots clés : Transplantation, transplantation multi-organes, transplantation rein-pancréas
Auteurs : Eschwege P, Benoit G, Blanchet P, Alexandre L, Hesse C, Zucman D, Edouard A, Decaux A, Bensadoun H, Andraud F, Chanson P, Bouchard P, Jardin A, Charpentier B
Référence : Prog Urol, 1996, 6, 30-36
BUT : Nous rapportons dans ce travail l'expérience d'un centre ayant effectué des doubles transplantations rein pancréas réalisées selon la technique du pancréas total drainé dans la vessie. METHODES : de 1987 à 1994, 25 doubles greffes rein-pancréas simultanées ont été réalisées selon la technique du pancréas total drainé dans la vessie. L'âge moyen des receveurs (16 femmes et 9 hommes) était de 39,5 +/- 8,5 ans, l'âge moyen des donneurs était de 29 +/- 9,9 ans (de 10 à 48 ans).
RESULTATS : avec un recul moyen de 40,5 +/- 28,3 mois (1 à 94 mois), 4 malades sont décédés : 2 malades ont perdu leur pancréas en raison d'une thrombose veineuse, 2 malades ont perdu leur rein et un pancréas pour des raisons immunologiques (GVH et rejet). Nous avons observé 10 rejets aigus rénaux, 2 rejets pancréatiques et 1 double rejet rein pancréas. La probabilité de survie des 2 greffons est de 72% à un an et de 59% à quatre ans. La probabilité de survie de la double greffe dépend de l'âge de prise en charge du diabète, elle est meilleure si sa prise en charge se fait avant l'âge de 10 ans. La créatininémie moyenne était à 1 mois de 142 +/- 61 mmol/l, à un an de 175 +/- 214 mmol/l et à 4 ans de 5,5 ± 1,3 mmol/l. Nous avons observé 3 urétrites chroniques traitées par la Sandostatine. 2 patients ont nécessité une dédérivation du duodéno pancréas dans une anse digestive en Y. L'incidence des infections urinaires après double greffe est supérieure à celle observée après une transplantation rénale isolée.
CONCLUSION : ces résultats comparables à ceux rapportés dans le registre international témoignent de l'intérêt de la technique de transplantation pancréatique drainé dans la vessie. Il serait préférable de pouvoir transplanter les malades plus précocement lorsque l'hémodialyse est rapidement prévisible.